Découverte

Bolivie : Découverte de la plus grande empreinte de dinosaure carnivore

Une impressionnante empreinte de dinosaure a été retrouvée en début de semaine en Bolivie au hasard d’une randonnée. Elle appartiendrait à un carnivore disparu depuis plus de 70 millions d’années.

Il s’agit d’une découverte incroyable ! Grover Marquina, un guide touristique bolivien, se promenait sur le cratère du Maragua, situé à environ 64 kilomètre de la ville de Sucre (la capitale de la Bolivie), quand il est tombé sur une empreinte de dinosaure. Celle-ci se cachait sous un monticule de rochers.

Selon les premières analyses menées par le paléontologue Sebastian Apesteguia, cette trace a été faite par un dinosaure carnivore appelé Abelisaurus. Il s’agit d’un féroce prédateur qui peuplait la Terre il y a quelques 80 millions d’années.

L’auteur de cette empreinte était, de surcroît, un dinosaure dominant de l’hémisphère sud qui a vécu sur la même période que le fameux Tyrannosaure d’Amérique du Nord ou d’Asie. L’Abelisaurus ressemblait beaucoup à ce dernier, notamment dans sa capacité à se déplacer sur ses deux pattes arrière.

De plus, jusqu’à présent, les scientifiques estimaient que l’animal pouvait mesurer jusqu’à 9 mètres de haut.

Cette empreinte est plus grande que toutes les autres trouvées dans la région à ce jour.

A déclaré le scientifique à CNN, qui n’en croyait toujours pas ses yeux, le mètre dans la main.

En effet, avec ses 1,2 mètre de long, il s’agit de la plus grosse empreinte de dinosaure carnivore jamais découverte dans le monde entier. Cependant, cette trace pourrait remettre en question la taille maximale du Abelisaurus.

dinosaure

Ce qui surprend les paléontologues est que les traces habituellement retrouvées dans cette région du monde ne mesurent guère plus d’un mètre. Sebastian Apesteguia a ainsi expliqué qu’à la vue de cette découverte, la taille de la créature pouvait dépasser les 12 mètres :

Leur taille normale était d’environ neuf mètres, mais les empreintes que nous avons trouvé étaient celles d’un animal qui dépassait facilement 10 ou même 12 mètres.

Jusqu’alors les scientifiques ne disposaient que d’un seul fossile du dinosaure : un crâne actuellement exposé au musée provincial de Cipoletti, en Argentine. Grâce à cette découverte, ils devraient parvenir à reproduire un portrait-robot du Abelisaurus en réévaluant notamment sa taille.

Publié le mercredi 3 août 2016 à 17:39, modifications mercredi 3 août 2016 à 16:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !