Vers des confinements climatiques à répétition en France

Par Ali Ch. Publié le 13/05/2024 à 08:54
Enfant qui se rafraichit à cause d'une chaleur extrême

Face à des températures extrêmes, plusieurs pays d’Asie ont pris des mesures pour mettre à l’abri leurs populations
Une sorte de « confinement climatique » qui pourrait être généralisé à travers le monde en raison des vagues de chaleur plus fréquentes à l’avenir
La France qui connait ces dernières années des épisodes de canicule de plus en plus sévères, sera-t-elle concernée par cette mesure ?

Confinement. Ce terme qui rappelle de mauvais souvenirs aux Français à l’instar de la quasi-totalité de la population du monde durant l’épisode du covid-19, sera-t-il de retour ? C’est la question qui revient avec insistance ces derniers jours, en raison de la canicule. Il s’agit du « confinement climatique », qui s’applique déjà dans plusieurs pays d’Asie du Sud et d’Amérique latine, où une vague de chaleur extrême sévit depuis plusieurs semaines.

En raison d'un indice de chaleur jugé « extrêmement dangereux », la plupart des pays d’Asie ont conseillé ces dernières semaines à la population de rester chez elle. Une sorte de « confinement climatique » appelé à se généraliser. En effet, même si ce dernier est un concept qui n’existe pas encore, il pourrait cependant bien s’imposer dans la plupart des pays touchés par des chaleurs extrêmes et non adaptés à la crise climatique.

Plusieurs pays d’Asie soumis à des « confinements climatiques »

En Thaïlande par exemple, où les températures ressenties dépassaient les 50 °C ces derniers jours, les écoles du pays ont été invitées à privilégier l’enseignement à distance. À Manille, capitale des Philippines, le mercure est monté à 38,8 °C, et l’indice de chaleur ressentie a atteint 45 °C. Une situation qui a poussé les autorités à suspendre les cours en présentiels dans les écoles.

Une situation identique au Bangladesh, l'un des pays les plus vulnérables aux effets de la crise climatique. Il y a deux semaines et pour la deuxième année consécutive, le gouvernement bangladais a fermé les écoles en raison des fortes chaleurs. Quelque 33 millions d'enfants sont restés chez eux, la plupart sans possibilité de suivre un enseignement à distance, rapporte franceinfo. À Hong Kong, des entreprises demandent à leurs salariés de privilégier le télétravail, comme au temps de la crise sanitaire.

Ces épisodes caniculaires qui frappent le continent asiatique sont accentués par le phénomène El Niño. Et le pire est à venir, selon l’Organisation météorologique mondiale : l’Asie se réchauffe plus rapidement que la moyenne mondiale, avec des vagues de chaleur qui deviennent « de plus en plus sévères ». C’est aussi dans les pays qui n'ont pas les moyens de s'adapter à cette forte canicule que « le confinement climatique » risque de devenir la norme dans les années qui viennent.

Le « confinement climatique » sera-t-il instauré en France ?

Mais chez les scientifiques, ce terme de « confinement climatique » ne correspond pour l’heure à aucune réalité. « Je n’en ai jamais entendu parler », affirme au site 20 Minutes, Françoise Vimeux, climatologue à l’Institut de recherche pour le développement.  Selon elle, le terme de « confinement climatique » ne s'applique pas vraiment dans ce cas. La climatologue voit d’ailleurs dans ces mesures « des règles de bon sens » pour « éviter les conséquences délétères de ces vagues de chaleur sur la santé ».

Un « confinement climatique » est-il alors envisageable en France ? Pour Marie-Antoinette Mélierès, physicienne et climatologue, « les autorités ont l'obligation de mettre à l'abri les populations » s’il y a danger. Mais le terme de « confinement climatique » n’est « pas adapté », selon elle. « On ne va pas mettre tout le monde sous cloche comme pendant le Covid-19. Mais il va falloir faire comprendre qu’il faudra réorganiser le travail dans certaines zones pour éviter des morts, comme lors de la construction des stades de foot au Qatar », ajoute-t-elle.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.

Aucun commentaire à «Vers des confinements climatiques à répétition en France»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis