Chèque énergie : 1 million de Français n'en bénéficieront pas cette année

Par Lydia Amazouz Publié le 02/04/2024 à 14:43
Cheque Energie

Le versement du chèque énergie débutera à partir de ce début du mois d'avril dans le cadre d'une campagne d'aide aux foyers les plus modestes.
Plusieurs bénéficiaires toucheront une aide financière qui leur permettra de faire face aux coûts énergétiques à partir de cette semaine.

À partir de ce mardi 2 avril, plus de 5 millions de foyers recevront le chèque énergie, offrant ainsi aux ménages les plus modestes une bouffée d'oxygène face à une partie de leurs factures.

La distribution des premiers chèques énergie débutera cette semaine, s'étalant sur une campagne de plus de vingt jours. Cependant, selon l'UFC-Que Choisir, 1 million de Français ne bénéficieront pas de cette aide financière.

Le chèque énergie : un soutien crucial pour les foyers modestes

D'une valeur allant de 48 à 277 euros, ce chèque est automatiquement envoyé aux foyers les plus démunis pour les aider à couvrir leurs dépenses en énergie, telles que le gaz, l'électricité, le fioul ou encore le bois. Sa validité s'étend jusqu'au 31 mars 2025.

Nouveauté cette année, les habitants des HLM auront également accès à cette aide pour couvrir leurs frais de chauffage collectif.

Cette assistance est très attendue par de nombreux habitants, comme Zaid, dont la facture mensuelle en énergie a considérablement augmenté. « L'an dernier, j’ai payé 40 euros. Et cette année, 60 euros ». Ou encore Natalie, qui recevra également un chèque énergie d'une valeur dépassant les 175 euros. Celle-ci a déclaré : « Ça fera un peu de beurre dans les épinards. On sait que c’est la crise, donc si l'État nous aide, merci », confie-t-elle.« Mais comme l'année dernière, cette aide va surtout compenser l'inflation… Ça nous a permis d'être un peu moins pauvres, pas plus riches pour autant. Ça a stabilisé, ça a évité le pire », a-t-elle rajouté.

Pour Abdel, agent de sécurité, cette aide financière lui permettra de dégager une centaine d'euros dans son budget. Mais pas pour se faire plaisir… « Même si on bosse, on a besoin d’aide. Le plaisir, il est loin… Ça permet de boucher des trous, ça me permet de payer le transport », déclare-t-il.

Le montant du chèque énergie jugé insuffisant

Selon Eddie Jacquemart, président de la Confédération nationale du logement, la somme moyenne de 150 euros pour un chèque énergie n'est pas adéquate. « On a demandé un chèque énergie à 600 euros au moins, assure-t-il. Et de varier selon les zones avec des climats différents, parce qu’on n’a pas les mêmes contraintes qu’on habite dans le nord ou dans le sud. »

Marie-Amandine Stevenin, présidente de l’UFC-Que Choisir, affirme que le nombre de bénéficiaires n'a pas été actualisé. « Les personnes qui vont le recevoir cette année, ce sont principalement ceux qui en étaient déjà bénéficiaires l'année dernière, car l'État n'a pas été en mesure de déterminer qui étaient les bénéficiaires et de les prévenir en amont. Donc c'est basé sur le fichier de l'année dernière. Chaque année, 1 million de nouveaux foyers sont éligibles et ils ne pourront entrer dans le dispositif, faute pour l'État d'avoir mis les moyens d'anticiper et de les prévenir », clarifie-t-elle dans Charles Matin ce mardi, 2 avril, sur RMC et RMC Story.

L'absence de la taxe d'habitation complique l'identification de certains ménages cette année, notamment ceux dont les revenus ont diminué ou les nouveaux foyers.

Pour ceux qui ne recevront pas le chèque énergie d'ici fin avril, il sera possible à partir de mi-mai de soumettre leurs réclamations via le guichet approprié sur https://chequeenergie.gouv.fr/ ou appeler le numéro vert 0 805 204 805 (du lundi au vendredi de 8 h à 20 h).

Rédactrice et journaliste web, je fusionne ma passion pour les langues avec ma créativité pour produire des contenus captivants et percutants. Dotée d'un Master en Langue Anglaise et spécialisée en Linguistique et Communication, je comprends l'importance cruciale de choisir les mots justes pour transmettre des messages efficaces.