L'arrivée de l'été recule de plus en plus en France 

Par Nassim Terki Publié le 16/05/2024 à 11:58
Température été En France

L'anticyclone joue à cache-cache, la météo capricieuse de ce printemps laisse présager un été qui se fait désirer, mais où la canicule pourrait bien s'installer.

Un printemps capricieux et entourés de gouttes froides, les français se demandent : où est donc passé l'anticyclone ? Alors que juin s'annonce dans la continuité de son prédécesseur, le regard se tourne déjà vers juillet et août.

Le printemps français joue les prolongations météorologiques

Alors que l'anticyclone se fait désirer, la météo capricieuse persiste en France avec une succession de conditions dépressionnaires et de gouttes froides provoquant un printemps maussade. Cette situation instable, présente depuis plusieurs semaines, semble vouloir perdurer, repoussant l'arrivée des conditions estivales tant espérées.

Le mois de juin s'annonce ainsi dans la lignée de mai, avec une influence notable des « gouttes froides » qui continueront de perturber le temps sur les régions allant des Pyrénées à l'est et jusqu'en Méditerranée. Toutefois, des conditions plus clémentes pourraient être observées au nord et au nord-ouest, grâce à la présence des « hautes pressions » situées sur le nord de l'Europe.

Selon les prévisions météorologiques, les températures devraient rester proches des normales de saison, oscillant légèrement au-dessus ou en dessous, en fonction de la position des « gouttes froides ». Ainsi, le mois de juin devrait offrir des valeurs relativement proches des moyennes, donnant à cette période une atmosphère en continuité avec le mois de mai.

Canicule en perspective, l'été s'annonce brûlant en France

Les prévisions saisonnières récemment mises à jour laissent entrevoir une forte probabilité de canicule pour les mois de juillet et août en France. En juillet, une chaleur modérée est attendue avec une anomalie de température de l'ordre de +1 °C à l'échelle nationale. Malgré la domination des hautes pressions, quelques épisodes orageux pourraient éclater, principalement dans l'est du pays.

Quant à août, il s'annonce comme le mois le plus chaud et le plus sec de l'été, avec une anomalie de température approchant les +2 °C et des précipitations nettement déficitaires sur l'ensemble du territoire. Ces conditions météorologiques favorables pourraient favoriser la mise en place de périodes prolongées de canicule. Les hautes pressions devraient régner en maître durant ce troisième mois estival, limitant ainsi le risque d'orages.

L'été semble se faire attendre en France, mais il devrait enfin atteindre son apogée en août, laissant présager des moments de chaleur intense et prolongée.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.