Actualité

Vignette anti-pollution à Paris : Mode d’emploi

Une vignette anti-pollution obligatoire dès le 16 janvier 2017

Avis aux automobilistes parisiens : à partir du 16 janvier, il sera obligatoire d afficher une vignette anti-pollution sur le pare-brise de votre voiture. Mode d’emploi pour tout savoir.

Avis aux automobilistes parisiens. A partir du 16 janvier 2017, il sera obligatoire d’afficher une vignette anti-pollution sur le pare-brise de votre voiture. Mode d’emploi pour tout savoir.

Abandonnée depuis 2012, la vignette anti-pollution va de nouveau orner les pare-brises des véhicules parisiens en 2017. Le plan de lutte contre la pollution a déjà démarré en juillet 2015 avec l’interdiction des poids lourds et autocars d’avant le 1er octobre 2001 d’entrer dans Paris. A partir de janvier 2017, il sera décliné chaque année, avec l’interdiction des véhicules diesel datant d’avant janvier 2001.

Qui est concerné par cette vignette anti-pollution ?

Tout le monde est concerné, qu’on réside à Paris ou que l’on vienne d’ailleurs.

La capitale est désormais une zone à circulation restreinte (ZCR). Elle s’inscrit dans la loi de transition énergétique de 2015 qui donne aux communes la possibilité de se déclarer ZCR.

Ainsi, tous véhicule circulant dans Paris, en semaine entre 8 heures et 20 heures, devra être porteur de l’autocollant rond Crit’Air.

Par conséquent, les véhicules de particuliers immatriculés pour la première fois avant le 1er janvier 1997, les véhicules utilitaires légers d’avant le 1er octobre 1997, les deux-roues d’avant le 1er juin 2000, “non classés”, sont interdits à la circulation en semaine de 08h00 à 20h00, dans Paris intramuros (hors bois et périphérique).

Selon la mairie de Paris, ces véhicules représentent 2% du flux et 5% des émissions polluantes. S’ils n’ont pas le droit de circuler tout le temps, ils peuvent toutefois restés stationnés.

Cependant, il y a des dérogations pour les véhicules d’urgences. Même chose pour les véhicules de collection à condition que les propriétaires détiennent une carte grise le stipulant. Si pendant un certain temps, les véhicules d’approvisionnement des marchés parisiens seront tolérés, les taxis devront se plier à cette mesure, comme les autres automobilistes.

Où acheter la vignette anti-pollution ?

Sur le site internet dédié mis en place par le ministère de l’Ecologie : www.certificat-air.gouv.fr

Il faut donc remplir un formulaire en ligne, avec le numéro de carte grise de votre véhicule, puis de régler en ligne. La vignette est ensuite envoyée à votre domicile.

Une procédure de demande par voie postale sera opérationnelle dès le 1er janvier 2017.

Quelle vignette anti-pollution choisir ?

Vignettes anti-pollution à Paris : Mode d’emploi

(tableau Ministère de l’Ecologie et du Développement durable)

Mises en place par le gouvernement et au nombre de six, les différentes couleurs identifient le niveau de pollution du véhicule concerné. Elles vont du véhicule électrique à la voiture ou utilitaire léger immatriculés pour la première fois jusqu’en 1997, ou au camion immatriculé pour la première fois jusqu’en 2001.

Pour commander la bonne, il suffit de renseigner sur le site du ministère la catégorie de véhicules (voiture particulière, véhicule utilitaire léger etc), le type de carburant (essence, diesel, hybride…) et la norme Euro (la norme européenne en vigueur lors de l’achat de votre véhicule).

Le site vous indique alors automatiquement la bonne vignette à commander pour votre véhicule.

Combien coûte la vignette anti-pollution ?

La vignette anti-pollution coûte 4,18 euros, frais d’envoi inclus

Quel est le montant de l’amende en cas d’infraction ?

Les pare-brises non ornés de la vignette anti-pollution fera encourir à son propriétaire amende de 68 euros pour les automobiles. La contravention sera de 135 euros pour les poids lourds.

Aucune amende n’est pour l’instant prévue pour un véhicule qui serait en règle. Dans ce cas, il aura le droit de circuler, même s’il ne porte pas de vignette.

Si l’association 40 millions d’automobilistes dénonce une contrainte supplémentaire et discriminatoire pour les usagers, la mairie de Paris met en avant la nécessité d’une mesure qui relève de la santé publique.

Publié le jeudi 1 décembre 2016 à 10:18, modifications jeudi 1 décembre 2016 à 14:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !