Actualité

La vie triste et douloureuse des chiens de laboratoire

Une réalité à découvrir...

Les chiens de laboratoire sont souvent passés sous silence car c’est une réalité qui dérange… Et pourtant, on ne peut pas passer cette triste réalité sous silence !

Les chiens de laboratoire… Il faut savoir que malheureusement, ils existent. Ils sont même très nombreux, chaque année, à mourir dans des laboratoires, après avoir servi de cobaye pendant plusieurs années. Une vie difficile et souvent douloureuse pour des animaux qu’on considère pourtant comme le meilleur ami de l’homme…

Les Français n’aiment pas savoir que les chiens sont parfois envoyés dans des laboratoires. Mais ils ne disent rien, car c’est pour la recherche médicale… C’est en tout cas ce qu’ils expliquent lors de différents sondages.

Pourtant, nos amis les bêtes, celles qui vivent dans les laboratoires dès leur plus jeune âge, sont bien souvent maltraités. Et il faut en parler… Voici quelques informations sur le revers du décor.

Des élevages spécialisés

Certains élevages de chiens sont spécialisés dans les animaux de laboratoire. Ce qui veut dire ? Et bien tout simplement que ces élevages font naître des chiots, et que dès l’âge de 4 ou 5 mois, ces derniers sont envoyés dans un laboratoire. Souvent, ce sont des élevages de Beagles, ces chiens qui sont si mignons, et tellement affectueux.

Ces chiots sont élevés loin de l’homme. Souvent, ils ne sortent presque pas, et sont privés de tendresse. Il n’a pas rare qu’on les sépare très tôt de leur mère, pour qu’ils soient habitués à vivre seuls. Car oui, c’est ce qui les attend, une vie de solitude, enfermée dans le fin fond d’un laboratoire, pour servir de cobaye à des expériences.

Un nombre impressionnant

En France, on compte 8 millions de chiens de compagnie. Ce qui est quand même beaucoup ! Et bien parmi eux, il y en a un peu plus de 3000 qui sont des chiens de laboratoire. Et principalement des Beagles.

En effet, cette race de taille moyenne est idéale pour le test des médicaments. Car ces chiens sont gentils, et ont tendance à lécher la main des hommes. Généralement, on leur fait avaler deux à trois fois par jour des médicaments, et on constate les effets sur eux. Mais il n’y a pas que les Beagles, on trouve également d’autres races de chiens, qui servent d’exemples sur certaines maladies.

EN effet, les Golden Retrievers par exemple, peuvent souffrir de myopathie de Duchenne (parfois on leur inculque la maladie de façon volontaire), les Boxers ont des maladies cardiovasculaires, les Briards ont des rétinites pigmentaires. Les scientifiques des laboratoires orientent donc leurs recherchent en fonction des maladies qu’ils ont le plus souvent.

Mais ce n’est pas tout. Parfois, ils font des « mélanges », en pratiquant ce qu’on appelle la reproduction orientée. Si vous voulez, c’est une manière de fabriquer des animaux malades, en croisant différents gênes. Le but ? Tester de nouveaux traitements sur les animaux, avant de les mettre sur le marché s’ils fonctionnent…

Des souffrances terribles

IL y a quelques années, une jeune femme a décidé de faire un mémoire en philosophie éthique, sur l’expérimentation animale. Ce qu’elle a découvert sur le traitement des chiens en laboratoire l’a totalement bouleversée.

En effet, elle a observé des scènes insoutenables, au cours desquelles les chiens ne pouvaient plus manger seuls et étaient nourris par sonde. Certains avaient de très graves difficultés respiratoires… Et lorsqu’elle a demandé à un chercheur si ces chiens souffraient, il a simplement répondu qu’il n’aimerait pas être à leur place. Une réponse qui en dit long sur la maltraitance de ces animaux

Mais pourquoi des chiens ?

On a l’habitude de pointer du doigt les animaux de laboratoire, car leur destin est triste et douloureux. Mais souvent, on parle des souris… Les chiens souffrent aussi, et on peut se demander pourquoi on les utilise comme cobaye. Et bien en réalité, il y a plusieurs raisons à tout cela.

Il faut savoir que le chien est un animal qui vit longtemps, et que les tests peuvent donc être effectués sur le long terme. En outre, un chien a une fréquence cardiaque voisine de celle de l’homme. Sans compter qu’un chien a parfois un poids similaire à celui d’un enfant, ce qui est très utile, notamment pour les recherches sur les maladies génétiques. Voici donc les quelques raisons qui semblent justifier la présence des chiens dans des laboratoires

Et qu’en disent les scientifiques ?

Les scientifiques qui travaillent dans les laboratoires affirment qu’ils réfléchissent toujours au protocole établi afin de ne pas faire souffrir les animaux. Ils affirment faire le maximum pour faire des tests sur les chiens uniquement en cas de besoin…

Une vie après le laboratoire ?

Généralement, lorsque la vie de cobaye est terminé, les chiens sont euthanasiés au sein même du laboratoire. C’est le cas de 95% des animaux de laboratoire. Triste destin n’est-ce pas… Car oui, ils arrivent encore bébé dans les laboratoires, et bien souvent, ils n’en sortent jamais. Ils ne voient même jamais la lumière du jour, et passent leur vie enfermée dans des cages en acier.

Mais certains chiens de laboratoire ont plus de chance que d’autre. Lorsque les tests sont terminés, ils peuvent être proposés à l’adoption. C’est rare puisque cela concerne seulement 1% des chiens des laboratoire, mais ça arrive parfois !

Et on se souvient notamment de cette merveilleuse vidéo de l’association The ARME Beagle Project, qui avait filmé des Beagles qui voyait le jour pour la première fois, après une vie entière passée dans un laboratoire.

Sur la vidéo, on découvre neuf chiens, qui n’ont jamais pu courir. Leur libération est extrêmement émouvante car on voit bien qu’ils sont effrayés par la lumière du jour, et qu’ils n’osent pas sortir de leur cage. Mais finalement, ils osent, et c’est la libération.

Ces images sont très émouvantes, et prouvent à quel point les chiens de laboratoire deviennent des robots au fil du temps…

Peut-on se passer de l’expérimentation animale ?

La réponse est oui, bien évidemment. Cependant, les laboratoires affirment que les animaux sont l’une des seules manières d’étudier un organisme. Il faut selon eux tester les médicaments et faire des expériences sur les animaux pour les adapter ensuite à l’homme. Cependant, on sait qu’un traitement qui fonctionne sur un animal comme un chien ne fonctionnera pas forcément chez un homme.

On a pu observer de nombreux progrès ces dernières années, puisque par exemple, les cosmétiques ne sont plus testés sur les animaux. Mais ce n’est qu’une petite étape et le chemin est encore bien long à parcourir… Les animaux de laboratoire comme les chiens souffrent pour le bien-être futur de l’homme. Voilà qui pose quand même un problème et qui donne à réfléchir…

Publié le samedi 17 juin 2017 à 13:29, modifications mardi 4 juillet 2017 à 11:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires