Actualité

Vaucluse : Série d’explosions spectaculaires à Jonquières

Un incendie dans un centre de stockage de gaz a provoqué de nombreuses explosions à Jonquières, dans le Vaucluse. Elles ont été entendues jusqu’à des dizaines de kilomètres.

Des explosions en série ont été entendues pendant plus d’une heure après l’incendie d’un centre de stockage de gaz, dans la soirée du vendredi 17 février. Ce dernier étant situé dans une zone isolée de Jonquières (dans le Vaucluse).

Les explosions qui ont débuté vers 22 heures n’ont heureusement pas fait de victimes. Cependant, elles ont été entendues à plusieurs dizaines de kilomètres aux alentours, entre Carpentras et Avignon.

Selon les pompiers, les détonations auraient été perçues jusqu’en Avignon.

Les premiers éléments ont conclu que l’incendie aurait été provoqué par un poids-lourd.

Rapidement, une cinquantaine de pompiers se sont rendus sur place et ont sécurisé la zone, « très peu urbanisée », dans un périmètre de 500 mètres autour de l’usine de stockage de gaz.

Des départs de feu se sont multipliés dans les champs autour de l’entreprise de transports Robert Sciacqua.

Ce samedi matin, les pompiers procédaient toujours aux reconnaissances et au contrôle de bouteilles de gaz. En effet, le site et les alentours étaient jonchés de morceaux de bonbonnes, dont certaines gonflées par la chaleur mais qui n’ont pas explosé.

Par ailleurs, des morceaux de bouteilles de gaz ont été propulsés jusqu’à plusieurs centaines de mètres du site.

Panique chez les habitants et sur les réseaux sociaux

De plus, les explosions ont provoqué une vague de panique et d’interrogations sur les réseaux sociaux.

En effet, de nombreux habitants ont eu très peur. Ainsi, le standard des pompiers a rapidement été saturé.

Il y aurait eu un nombre « inimaginable » d’appels.

On voyait les flammes, les bouteilles de gaz qui tombaient dans le jardin, on a eu très peur qu’une tombe sur la toiture et enflamme la maison.

A expliqué une habitante de Jonquières à l’AFP, avant d’ajouter :

Quand on a entendu la première explosion on est sortis, on a vu que ça venait de l’entrepôt de gaz. Le temps qu’on réveille les enfants et qu’on se prépare à partir, on n’avait plus d’électricité et on était cernés par les flammes.

Nos enfants sont traumatisés. Après les explosions, on nous a demandé d’évacuer et on s’est retrouvés au gymnase avec les voisins. On a toujours dit que c’était dangereux cet entrepôt de gaz proche des maisons, maintenant on en a la preuve.

S’est agacé un autre habitant.

Le sous-préfet a précisé à La Provence que les spécialistes ont dû attendre que le site refroidisse et que le jour se lève pour entamer la recherche de la cause.

Le chef du parc, Frédéric Borchi a également confié au journal local que cette catastrophe était une première.

Le site contenait près de 80 tonnes de bouteilles de gaz de 70kg et 26 kg.

En effet, l’usine de dépôt de gaz est une plateforme qui sert à alimenter uniquement les professionnels.

 

Publié le samedi 18 février 2017 à 15:10, modifications samedi 18 février 2017 à 15:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !