Actualité

Valérie Hortefeux, l’ex-compagne du ministre Brice Hortefeux, soupçonnée de blanchiment d’argent

Une perquisition au domicile de Valérie Hortefeux a permis de trouver des traces de virements bancaires de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, une perquisition a eu lieu début octobre au domicile de Valérie Hortefeux. L’ancienne épouse de Brice Hortefeux dont il est séparé.

Du liquide et des versements

Selon Le Parisien de samedi 11 novembre, les policiers de l’Office anti-corruption de la police judiciaire ont trouvé dans l’appartement de Valérie Hortefeux plusieurs milliers d’euros en liquide. Certains versements sur ses comptes bancaires, concernant des montants bien plus importants, ont également attiré l’attention des enquêteurs. En effet, ils ont détecté des traces de versements. Ceux-ci s’élèveraient à plusieurs centaines de milliers d’euros. Ils auraient été déposés sur les comptes de l’ex-femme du ministre de l’Intérieur sous Nicolas Sarkozy.

L’argent d’un proche antiquaire ?

Contacté par Le Parisien, Brice Hortefeux a affirmé « n’avoir aucun élément sur cette perquisition ». Selon des informations du journal, cet argent n’aurait pas de lien avec l’argent ayant transité de la Libye vers la France.

L’argent serait en fait le fruit de l’activité de Christian Deydier. Il s’agit d’antiquaire spécialiste de l’art chinois. Or, celui-ci est soupçonné d’avoir placé ses avoirs en Suisse.

Je n’ai rien à voir avec l’affaire libyenne. Rien à voir avec la campagne de Nicolas Sarkozy. J’ai bien fait des affaires avec Valérie Hortefeux, mais je n’ai pas connaissance des sommes évoquées. Lorsque j’achète ou vends des pièces, j’ai toutes les certifications. Tout est déclaré, tout est en règle.

A-t-il déclaré au Parisien.

Toutefois, le parquet national financier a ouvert une procédure pour blanchiment de fraude fiscale.

De nouvelles révélations sur l’argent liquide de la campagne de Nicolas Sarkozy

Par ailleurs, l’affaire du financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007 a récemment connu un nouveau tournant. Fin octobre, l’AFP a annoncé qu’un rapport de l’office anti-corruption pointait la circulation importante d’argent en espèces dans l’entourage de l’ex-président Nicolas Sarkozy lors de sa campagne de 2007.

Ce rapport de l’Office central de lutte contre la corruption et la fraude fiscale (Oclciff), daté du 5 septembre et révélé par Mediapart, relatait la distribution d’enveloppes contenant des espèces au quartier général de campagne en 2007. Ainsi que l’usage très régulier d’argent en liquide par Claude Guéant. Celui-ci était alors proche collaborateur et ministre de Nicolas Sarkozy.

D’après les témoignages recueillis par les policiers, des enveloppes contenant des montants allant de 200 à 2000 euros ont été distribuées à des membres de l’équipe du candidat UMP durant sa campagne victorieuse.

Selon ce rapport, Éric Woerth, trésorier de la campagne, a affirmé lors d’une audition qu’il s’agissait de «faire plaisir, de gratifier ceux qui avaient particulièrement participé à la campagne ». Eric Woerth avait alors précisé avoir fait le choix « de ne pas informer le candidat ni son directeur de campagne » de cette circulation d’espèces.

 

Publié le dimanche 12 novembre 2017 à 16:17, modifications dimanche 12 novembre 2017 à 15:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire