Actualité

Val d’Oise : Une opération anti-terroriste lancée à Argenteuil

Deux perquisitions ont eu lieu pour « vérifier un renseignement anonyme faisant état d’un projet d’action violente ».

Une opération antiterroriste a été lancée à Argenteuil (dans le Val d’Oise), jeudi 21 juillet dans l’après-midi.

La descente de police consistait en deux perquisitions effectuées à deux adresses différentes de la ville. Celles-ci ont été menées sous la surveillance de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et avec l’appui des policiers de l’unité d’élite du Raid (recherche, assistance, intervention, dissuasion).

L’objectif de la mission était de

Vérifier un renseignement anonyme faisant état d’un projet d’action violente.

A indiqué à l’AFP une source policière.

De son côté, Le Parisien a révélé que la première perquisition avait eu lieu avenue du Parc, dans le quartier Val notre Dame à Argenteuil.

A cet endroit,

Quinze familles ont été arrêtées, elles vivaient toutes dans le même pavillon.

A expliqué le quotidien en précisant que « des tirs de flash-ball » ont été entendus par de nombreux témoins présents autour de la zone, qui avait été bouclée pour l’occasion.

Romain Caillet, un consultant spécialiste des questions islamiques, très actif sur les réseaux sociaux a ajouté sur son compte Twitter que l’appartement était à proximité d’une mosquée de la ville d’Argenteuil, la mosquée Dassault, et de la librairie islamique al-Bayyinah.

La seconde perquisition aurait été menée avec Maurice Utrillo, dans le quartier Val Sud de la ville, dans une maison autour de laquelle un périmètre de sécurité à été établi.

Un homme rentré de l’étranger a été interpellé ainsi que ses deux sœurs et sa mère.

Selon les informations du Parisien.

Alors que la section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie de l’enquête, aucun élément n’a en revanche été communiqué sur les résultats des deux perquisitions qui se sont achevées en début de soirée.

Déjà, le 24 mars dernier, une vaste opération antiterroriste avait été conduite cette commune du Val-d’Oise. Elle avait permis de déjouer un projet d’attentat « avancé » selon les déclarations de Bernard Cazeneuve.

Cette vaste opération s’était soldée par l’arrestation d’un ancien braqueur, Reda Kriket. Agé de 34 ans l’homme détenait dans son appartement d’Argenteuil un véritable arsenal composé notamment de kalachnikov, d’armes de poing et de TATP (l’explosif artisanal utilisé par les terroristes des attentats Paris et de Bruxelles).

Publié le vendredi 22 juillet 2016 à 10:33, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !