Actualité

Vague de froid : Des élus vont dormir dans la rue pour dénoncer le sort des sans-abris

Afin de mobiliser l’opinion publique et montrer leur solidarité avec les sans-abris, une cinquantaine d’élus de tous bords politiques vont passer la nuit du 28 février dans la rue.

Alors que les prévisions de MétéoFrance annoncent des températures glaciales dans les prochains jours, une cinquantaine d’élus franciliens, de tous bords politiques, ont décidé de dormir dans la rue. En effet, selon une information du Parisien, des élus de droite, de gauche, Insoumis, centristes ou encore écologistes vont passer la nuit du 28 février dehors aux côtés des sans-abris.

Plus personne dehors !

Ainsi, ils se donnent rendez-vous à la gare d’Austerlitz à 21 heures mercredi 28 février. Leur objectif : montrer leur solidarité avec les sans-abris qui affrontent des températures glaciales et sensibiliser l’opinion publique. En effet, ils iront à la rencontre des passants pour les sensibiliser au sort des sans-abri. L’espace d’un soir, ils vivront ce que vivent toutes les nuits des milliers d’hommes et de femmes à travers la France.

Or, derrière cette action se trouve Mama Sy, l’adjointe des Républicains à la mairie d’Etampes dans l’Essonne.

Ce n’est plus supportable de savoir que des personnes vivent et dorment dehors. Nous voulons que cela cesse.

Pourtant, pour elle, hors de question de jeter l’opprobre sur un responsable ou sur un groupe politique. Elle en appelle au contraire à l’union de toutes les formations politique pour mener front commun contre mal-logement.

Il ne s’agit pas de dire que c’est la faute d’un tel ou un tel. C’est un échec collectif et il faut qu’on se mobilise ensemble pour mettre fin à une situation inhumaine.

A-t-elle expliqué au Parisien.

Emmanuel Macron admet son échec

Pour le moment, c’est l’un des points noirs de la présidence d’Emmanuel Macron. Fraîchement élu, le président de la République avait promis, au moment de son discours à Orléans en juillet 2017, que « plus personne » ne dormirait dans les rues d’ici à la fin de l’année. Or, avec cette vague de froid, force est de constater que la promesse n’a pas été tenue.

Toutefois, Emmanuel Macron a reconnu son échec, et celui de son gouvernement, sur cette question. Ainsi, mardi 13 février, lors d’une conférence devant l’Association de la presse présidentielle, il a admis son incapacité à mettre à l’abri toutes les personnes qui dorment dans la rue. Pour autant, Emmanuel Macron a confirmé que l’objectif zéro SDF restait son objectif. A cela près, qu’il reste plus prudent en ne fixant plus d’échéance.

Publié le mardi 27 février 2018 à 8:52, modifications mardi 27 février 2018 à 8:51

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

4 Commentaires