Actualité

Une publicité réunissant les quatre enfants de Johnny Hallyday fait un bad buzz !

La ville d’Amnéville, en Moselle, est réputée pour ses thermes. C’est d’ailleurs une publicité jugée de très mauvais goût pour l’un de ces établissements qui fait aujourd’hui couler beaucoup d’encre. Et pour cause : elle surfait sur la question de l’héritage de Johnny Hallyday. Explications.

Si la mort de Johnny Hallyday, en décembre dernier, a meurtri la plupart des Français, ces dernières semaines, c’est la guerre ouverte entre les membres de sa famille pour bénéficier de son héritage qui fait les gros titres des journaux. En effet, Laura Smet et David Hallyday entendent faire valoir leurs droits. Or, cette bataille juridique et médiatique a bien inspiré les thermes de la ville d’Amnéville, en Moselle. L’infrastructure a jugé bon de profiter de cette affaire familiale pour faire parler d’elle !

“Tous les enfants ont le même droit” chez Thermapolis

Ainsi, ce 28 février, les internautes ont découvert sur la page Facebook de Thermapolis une publicité sur laquelle était inscrit :

Chez nous, tous les enfants ont le même droit au plaisir de l’eau thermale !

Les photos de Jade et Joy ainsi que celles de Laura Smet et David Hallyday avaient été ajoutées par l’infographiste. Et de légender la publication en ajoutant :

Exclusif Affaire Hallyday : Thermapolis prend position !

Une pub réunissant les quatre enfants de Johnny fait un bad buzz

Capture écran page Facebook Pôle Thermal d’Amnéville

Bien évidemment, cette publication a été au cœur d’un véritable bad buzz… totalement assumé par la directrice de l’établissement. Anne Bellot explique ainsi à nos confrères de France Bleu :

Vous connaissez la formule : qu’importe que l’on dise du bien ou du mal, l’important est que l’on parle de moi. C’est une volonté de faire le buzz. C’est totalement assumé. Il ne s’agit pas de ternir l’image de Johnny Hallyday ou d’atteindre sa mémoire. L’idée était de réagir à une actualité sur laquelle tout le monde prend position.

Le Thermapolis d’Amnéville a donc bien choisi son camp mais mal lui en a pris puisque, dans la journée, la décision a été prise de supprimer la publicité en raison des nombreuses critiques reçues. La direction de la communication ferait peut-être mieux de réfléchir à deux fois avant de se lancer dans la prochaine campagne de pub !

Publié le jeudi 1 mars 2018 à 18:28, modifications jeudi 1 mars 2018 à 17:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !