Actualité

Un village du Portugal boycotte les élections présidentielles

Pour protester contre le retard de l’extension de la ligne de métro, le petit village de Muro, au nord du Portugal, a boycotté pacifiquement les élections présidentielles.

Cela fait plusieurs années que le village de Muro, situé au Portugal, attend l’arrivée du métro. Après des promesses sans lendemain et une crise économique qui a atteint le pays de plein fouet, le bureau de vote pour les élections présidentielles n’a pas ouvert ses portes.

Lors d’une interview, Carlos Martins, président de la commune de Muro, a déclaré :

Nous ne sommes pas en mesure de réaliser les élections. Le bureau de vote est prêt, mais les personnes qui s’occupent du processus ne sont pas venues, tout comme les électeurs.

Le boycott s’est déroulé pacifiquement, sans manifestation, démontrant tout simplement un mépris du peuple envers l’acte électoral. Près des locaux, les habitants ont collé une photo de la gare, la date 1932 (quand le train est arrivé dans le village), 2002 (lorsque la liaison ferroviaire a été fermée pour faire place au métro) et 2016 avec la question : Et maintenant?.

Le 24 février 2002, les trains ont arrêté de circuler sur la ligne qui passe par le village pour entamer la construction de la ligne de métro. Cela fait 14 ans que la population n’a plus de train, alors que la ligne a été inaugurée le 18 mars 2006.

Ce n’est pas la première fois que les habitants de cette petite commune boycottent les élections. En 2011 et 2014, les 1 600 électeurs ont également refusés de voter lors des élections présidentielles et européennes.

En octobre de l’année dernière, il a été annoncé que la ligne verte du métro de Porto serait prolongée jusqu’à Trofa, avec la création de deux stations de métro, un projet d’environ 36,7 millions d’euros. Cependant la population reste sceptique.

Publié le lundi 25 janvier 2016 à 18:27, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !