Actualité

UE/élections: l’Allemand Weber grand favori pour devenir le champion de la droite

L’Allemand Manfred Weber est le grand favori du vote jeudi de la droite européenne, réunie en congrès à Helsinki pour désigner son chef de file aux élections européennes de mai 2019.

Sauf énorme surprise, les 758 délégués du Parti Populaire européen (PPE) devraient accorder leur préférence à ce Bavarois de 46 ans face à l’outsider finlandais Alexander Stubb, 50 ans, lors de ce scrutin à bulletin secret qui a commencé vers 10H30 locales et doit s’achever à 12H30.

Il pourrait alors prétendre à la succession du Luxembourgeois Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne si le PPE reste la première force au Parlement européen à l’issue du scrutin.

Ce grand connaisseur des arcanes européennes mais sans aucune expérience gouvernementale en Allemagne a promis dans son dernier discours avant le vote de “construire une Europe plus unie, plus protectrice et plus ambitieuse”.

M. Weber, qui dirige le groupe du PPE au Parlement européen, s’est présenté comme un modéré capable de surmonter les divisions de cette formation en perte de vitesse face aux populismes sur fond de crise migratoire dans l’UE.

Le poste de président de la Commission européenne –occupé depuis 2004 sans discontinuité par un membre du PPE– fait partie du grand mercato qui suivra les européennes organisées dans l’UE du 23 au 26 mai prochain, avec ceux de la présidence du Conseil européen, du Parlement européen, de la BCE et du haut représentant de l’UE pour la politique étrangère.

Un marchandage où le PPE devrait jouer un rôle clé.

Les deux hommes en lice à Helsinki sont très différents, mais ils sont amis et partagent les mêmes positions.

Lors de leur unique débat, les deux champions se sont avant tout appliqués mercredi soir à éviter toute confrontation et surtout à ne pas parler du sujet qui fâche: la place au sein du PPE de Viktor Orban et de son parti le Fidesz, accusés de bafouer les valeurs européennes, en particulier sur l’accueil des migrants.

Leur style est cependant radicalement différent, comme l’a d’ailleurs montré leur dernier discours jeudi. Le Finlandais, très décontracté, a fait une démonstration de ses connaissances linguistiques en parlant français, allemand, anglais et amusé la salle par une série de petites blagues.

L’Allemand, provincial discret qui cultive ses réseaux dans l’ombre, n’a fait rire personne mais a été clairement beaucoup plus applaudi que M. Stubb et même ovationné à la fin de son discours où il a promis une défense des valeurs européennes, en tant que chrétien-démocrate.

Nouvelles alliances

L’élu n’est toutefois pas assuré de devenir le président de la Commission européenne. Il devra être capable de rassembler sur son nom les suffrages de plusieurs familles politiques pour être investi par le Parlement européen.

Le PPE et les sociaux-démocrates européens totalisent actuellement une majorité de 55% au Parlement européen, mais les sondages prédisent la fin de cette domination après les Européennes.

De nouvelles alliances vont devoir être constituées pour légiférer et elles pourraient donc ouvrir la voie à une autre personnalité susceptible de réunir une majorité dans l’hémicycle.

L'Allemand Manfred Weber (G) et le Finlandais Alexander Stubb (D) lors d'un débat à Helsinki, Finlande, le 7 novembre 2018.

(credit photo Lehtikuva/AFP) L’Allemand Manfred Weber (G) et le Finlandais Alexander Stubb (D) lors d’un débat à Helsinki, Finlande, le 7 novembre 2018.

Les noms de la Commissaire européenne à la Concurrence, la Danoise Margrethe Vestager, membre de l’Alliance des Libéraux et Démocrates Européens (ALDE), et du Français Michel Barnier, vice-président du PPE et négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, sont cités.

“Les nominations sont un paquet”, a expliqué un des dirigeants du PPE. Le congrès de Helsinki ouvre donc le bal des prétendants pour toutes les grandes familles politiques de l’Union.

Publié le jeudi 8 novembre 2018 à 10:40, modifications jeudi 8 novembre 2018 à 10:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !