Actualité

Trèbes : Le gendarme Arnaud Beltrame est mort poignardé au cou

L’autopsie du gendarme Arnaud Beltrame a révélé qu’il aurait reçu des “lésions mortelles” à l’arme blanche.

Le gendarme Arnaud Beltrame qui avait remplacé un otage dans le Super U de Trèbes serait mort après avoir été poignardé. L’autopsie révèle qu’il a aussi reçu des balles.

Poignardé à la gorge

On ignorait encore comment le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame avait trouvé la mort. L’autopsie permet d’en savoir plus selon nos confrères du Parisien. Il aurait ainsi reçu des “lésions mortelles” à l’arme blanche. C’est le cou qui aurait été la cible de cette attaque. De quoi conclure au fait qu’il a été poignardé à la gorge.

Ces informations concordent avec ce que l’on sait de l’armement de son tueur Radouane Lakdim. Il était équipé d’un pistolet 7,65 et un d”un poignard. L’autopsie indique aussi des traces de balles. Ce sont ces dernières qui avaient provoqué l’intervention de l’antenne du GIGN.

Alors que l’action héroïque du gendarme a été saluée par le chef de l’Etat, l’enquête poursuit son cours. Deux personnes sont encore en garde à vue. La compagne et un ami du terroriste. Ils s’expriment tout deux en audition. Des documents trouvés au domicile de Radouane Lakdim confirme sa proximité avec Daech. Le mouvement terroriste a revendiqué l’attaque.

Publié le lundi 26 mars 2018 à 8:52, modifications lundi 26 mars 2018 à 8:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !