Actualité

Thomas Langmann, le producteur de The Artist, placé en garde à vue pour harcèlement et menaces

La journaliste Céline Bosquet avait porté plainte début avril contre son mari, le producteur Thomas Langmann, pour « messages malveillants réitérés et menaces ».

Céline Bosquet et Thomas Langmann avaient fait la une des journaux people lors de leur mariage, entourés de nombreuses célébrités dans un cadre idyllique en Corse, en juin 2013. Cinq ans plus tard, le couple fait à nouveau la une des tabloïds, mais cette fois, le conte de fée a laissé place à un combat judiciaire. En effet, l’ancienne présentatrice de M6, a demandé le divorce et a quitté le domicile conjugal depuis août 2017. Ainsi, Céline Bosquet a porté plainte début avril contre Thomas Langmann pour « messages malveillants réitérés et menaces ». Une enquête a depuis été ouverte.

J’ai très peur de lui et de ses fréquentations

Or, Le Point a annoncé que le producteur de The Artist avait été placé en garde à vue à Paris mercredi 2 mai.

Le magazine, qui a eu accès au témoignage de Céline Bosquet, a révélé que la journaliste aurait reçu près de 1.500 SMS de son époux depuis leur séparation, en août 2017. Tous deux sont depuis en instance de divorce.

Je vais t’écraser comme une merde. Tu devrais te faire interner. Je veux évacuer la haine que tu forces en moi et les envies qu’elle procure.

Aurait notamment écrit Thomas Langmann.

C’est donc pour répondre à ces accusations que Thomas Langmann a été placé en garde à vue mercredi 2 mai au commissariat central des Ve-VIe arrondissement de Paris, où il a passé la nuit. De plus, dans sa plainte, la journaliste expliquait avoir « très peur de lui et de ses fréquentations ». En effet, elle a admis que son époux avait déjà usé de la violence et avait été condamné pour ça.

Il s’en est pris à mon père. Il est toujours en proie à ses addictions.

Thomas Langmann est en effet connu de la justice notamment pour des problèmes de drogue. Il avait été interpellé en juin 2017 lors d’une opération anti-drogue. En outre, le producteur de cinéma compte également une condamnation en 2008 à 4 mois de prison avec sursis pour des violences exercées à l’encontre de son ancienne compagne et mère de sa première fille.

J’ai harcelé ma femme pour voir mon fils

Après la diffusion de la plainte de Céline Bosquet, Thomas Langmann s’était défendu dans l’émission Stupéfiant! sur France 2.

Un divorce est une affaire privée. Avant qu’un jugement soit rendu sur la garde des enfants, il y a parfois des parents qui les prennent et ne les laissent pas à l’autre parent. Donc pendant ces trois mois-là, j’ai peut-être beaucoup appelé ma femme. Si ça, c’est du harcèlement, alors je le revendique. J’ai harcelé ma femme pour voir mon fils.

A-t-il confié à Léa Salamé.

Par ailleurs, dans les colonnes de Paris Match, le producteur s’est à nouveau défendu :

Quand ma femme m’a annoncé par téléphone son souhait de divorcer et comme elle refusait de me voir, nous avons échangé de nombreux messages. Je ne les ai pas encore comptés, mais aucun ne comportait de menace.

Publié le jeudi 3 mai 2018 à 12:07, modifications jeudi 3 mai 2018 à 12:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !