Actualité

Un TGV stoppé à Lyon après les déclarations djihadistes d’un passager

Après des déclarations djihadistes, un homme a été interpellé à bord d’un TGV à Lyon St Exupéry.

Les passagers du TGV Ouigo à destination de Marseille ce dimanche 30 avril en fin de matinée, ont dû avoir une grosse frayeur.

En effet, leur train a été arrêté plus d’une heure au niveau de Lyon, après qu’un voyageur ait menacé des contrôleurs. Parti de Marne-la-Vallée (en Seine-et-Marne) dans la matinée, le TGV low cost s’est arrêté à Lyon à 11h20.

Selon une information France Info, un individu, dont l’identité a été tenue secrète, s’est montré très agité. Des témoins ont déclaré qu’il aurait proféré des menaces de mort lors du contrôle de son titre de transport. Les forces de l’ordre ont été prévenues rapidement par la SNCF et l’homme en question a été arrêté.

Dans le même temps le train est resté stationné en gare de Lyon Saint-Exupéry le temps des fouilles d’usage. Les passagers ont été évacués, ainsi que les quais de la gare, pour permettre l’intervention des démineurs dans les deux rames du train.

Evocation du djihad

Plusieurs témoins sur place auraient entendu l’interpellé évoquer le djihad.

Il n’était pas dans ma voiture mais un voyageur qui était à côté m’a dit qu’il avait parlé du djihad

A ainsi confié  une jeune femme à France Info.

Par conséquent, pour éliminer toute menace d’ordre terroriste, les autorités ont alors décidé d’évacuer entièrement le train. Composé de deux rames de 1.000 passagers, les wagons ont été intégralement inspectés, avec l’aide notamment des chiens renifleurs. La SNCF a ensuite précisé à BFMTV que tout s’était passé « dans le calme et la sérénité ».

Le TGV est finalement reparti vers 13h, avec un peu plus d’une heure et demie de retard.

Publié le lundi 1 mai 2017 à 11:21, modifications dimanche 30 avril 2017 à 23:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !