Actualité

Les tatouages en hommage aux attaques à Paris affluent sur les réseaux sociaux

Dans ces moments difficiles que toute la France vit actuellement, chacun a sa propre manière de réagir. Des internautes s’expriment sur les réseaux sociaux, d’autres préfèrent garder le silence, mais il y en a aussi beaucoup qui souhaitent marquer cette date à vie sur leur corps. En effet, depuis quelques jours, le réflexe de nombreuses personnes a été de se rendre chez un tatoueur pour faire graver la date des attaques de Paris du 13 novembre dernier.

En effet, ces derniers jours de nombreux clichés de tatouages de la Tour Eiffel, du symbole de paix réalité par l’artiste Jean Julien ou encore la devise de Paris Fluctuat nec mergitur, affluent sur les réseaux sociaux. L’objectif de ces tatouages est de garder en mémoire ces tragiques évènements toute leur vie et d’avoir les réelles valeurs du pays inscrit dans la peau. Une psychologue nommée Marie Cipriano-Crauste a analysé la situation et s’est confiée dans une interview auprès de Psychologies.com :

[Le tatouage] est une marque ancestrale, qui traduit l’angoisse principale de l’homme : sa propre disparition, et donc, son obsession à laisser des traces, y compris sur son propre corps. Cette obsession est d’ailleurs ce qui nous différencie des animaux. L’homme a besoin de repères, et le tatouage en est un.

Ce lundi 16 novembre, la présentatrice Daphné Bürki a également ouvert son programme La Nouvelle Édition en affichant son tatouage. Ce dernier, elle l’avait réalisé avant les évènements. L’animatrice a ainsi déclaré émue :

Sur mon bras il est tatoué Paris, Paris ma ville dont je suis fière, celle où on danse, celle où on s’instruit, celle où on s’embrasse, celle qui est libre. Une autre phrase tatouée : “Don’t stop me now”, ne m’arrêtez pas maintenant, ne m’arrêtez jamais.

Mathieu, le propriétaire du studio de tatouage appelé Café Ink situé au Havre en Saine-Maritime, a proposé de tatouer gratuitement le symbole de la tour Eiffel contenu dans le signe de la paix. Une initiative qui a été reprise par de nombreux médias, notamment le site Normandie-Actu.fr. Le propriétaire s’est ainsi exprimé sur son geste :

C’était une façon de s’associer à la douleur des gens, de rendre hommage aux victimes et de s’insurger, a expliqué le tatoueur. Une manière de communier avec les autres et un geste solidaire pour accompagner chacun dans ce moment difficile.

Ce lundi soir, une trentaine de personnes avaient déjà participé à cette opération de solidarité étonnante.

Just did this tiny little Eiffel Tower. Pray for those affected. #modifiedstudios #eiffeltowel #prayforparistattoo #eiffeltowertattoo

Une photo publiée par Jay Specimen™[DAPL][CAE] (@jayspizzy) le

Publié le mercredi 18 novembre 2015 à 9:27, modifications mercredi 18 novembre 2015 à 9:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !