Actualité

Une « super Lune bleue » envahira le ciel le 31 janvier

Une « super Lune bleue » apparaîtra dans le ciel le 31 janvier prochain. Un phénomène qui ne s’est pas produit depuis le 31 mars 1866 !

Mercredi 31 janvier, le ciel va nous offrir un spectacle exceptionnel. En effet, trois phénomènes vont se conjuguer pour offrir aux amateurs d’astronomie ou aux simples curieux une « super Lune bleue de sang ».

3 phénomènes dans la même nuit

En effet, selon Sciences et Avenir, le 31 janvier prochain la Lune sera en phase pleine. Or, elle se trouvera aussi au point d’orbite le plus près de la Terre (à environ 359.000 kilomètres). Ce que les astronomes appellent le périgée, ou plus généralement super Lune. Sauf qu’au 31 janvier, ce double phénomène se combinera à un autre : une éclipse lunaire totale.

Pour rappel, on parle d’éclipse de Lune lorsque notre satellite naturel passe dans le cône d’ombre ou de pénombre de la Terre. Le Soleil, notre planète et la Lune se trouvent alors quasiment alignés. La Terre étant intercalée entre les deux autres, elle bloque la lumière solaire qui devrait parvenir au satellite. On parle d’éclipse totale quand 100% du disque est masqué, sinon elle est partielle.

Ainsi, le dernier jour de janvier, l’éclipse sera totale. A nos yeux, la Lune apparaîtra 14% plus grosse et surtout 30% plus brillante.

La prochaine super Lune bleue le 31 mars 2028

Toutefois, une super Lune n’est pas un phénomène très rare. Chaque année, il s’en produit entre quatre et six, d’après Sciences et Avenir.

De même, l’éclipse lunaire est un phénomène relativement commun qui peut se produire plusieurs fois par an.

Néanmoins, une éclipse lunaire totale est plus rare et celle du 31 janvier le sera d’autant plus qu’elle se produit simultanément avec ce que les Anglo-saxons appellent une « Blue Moon » (en français « Lune bleue »). Chaque année, il se produit en général 12 pleines Lunes, environ une par mois. Mais en raison du décalage entre notre calendrier et le cycle lunaire, tous les deux à trois ans, une pleine Lune supplémentaire nommée « Blue Moon » vient se rajouter aboutissant à un total de 13. Un mois connaît alors deux pleines Lunes, comme c’est le cas le 31 janvier 2018. Or, pour Sciences et Avenir, cela fait plus de 150 ans qu’une éclipse totale n’a pas coïncidé avec ce phénomène. En effet, il faut remonter au 31 mars 1866 pour retrouver des descriptions sur ce phénomène.

Pour pouvoir observer une nouvelle une super Lune bleue il faudra attendre le 31 décembre 2028 puis le 31 janvier 2037.

Que verra-t-on depuis la France ?

La pleine Lune surviendra le 31 janvier à 13H27 GMT (14H27 heure française). Le périgée sera lui, atteint un peu avant. La super Lune pourra donc être observée le 31 janvier dès la tombée de la nuit. En revanche, il sera plus difficile d’assister à l’éclipse lunaire totale. Car, d’après les prévisions des astronomes, celle du 31 janvier qui atteindra son pic à 13H29 GMT sera pleinement visible depuis le Pacifique et partiellement depuis la côte Est des Etats-Unis, l’Amérique centrale, l’Asie centrale et orientale. Hélas, en Europe, sur la majeure partie de l’Afrique et en Amérique du Sud, l’éclipse ne sera malheureusement pas visible puisqu’elle surviendra en plein jour. En France métropolitaine donc, le phénomène passera inaperçu.

Toutefois, rien n’est perdu puisqu’en raison de la proximité de la Lune avec la Terre, ce phénomène peut la faire apparaître plus grosse et plus lumineuse que d’habitude. Si à l’œil nu, la différence de diamètre apparent n’est pas du tout évidente à percevoir, la pleine Lune sera plus éblouissante.

Publié le jeudi 18 janvier 2018 à 13:03, modifications jeudi 18 janvier 2018 à 11:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct