Actualité

Suite aux polémiques, la présidente de la SPA démissionne

suite-aux-polemiques-la-presidente-de-la-spa-demissionne

La présidente de la SPA Natacha Harry a annoncé hier qu’elle présenterait sa démission en juillet.

Natacha Harry a déclaré ce dimanche dans une interview au JDD d’Europe 1 qu’elle présenterait sa démission le 16 juillet, lors du prochain conseil d’administration. La présidente bénévole de la Société Protectrice Des Animaux depuis 2013 a expliqué dans cet entretien les raisons de son départ.

En cause, la salve de licenciements des directeurs général, administratif et financier de la société, actés en janvier dernier.

Ces personnes ont adopté des attitudes incompatibles avec leurs fonctions et l’éthique de la SPA. Elles ont fait preuve d’un intolérable irrespect envers des donateurs, des salariés, des bénévoles et moi-même. Leur licenciement a été décidé à l’unanimité en conseil d’administration.

A précisé la directrice, journaliste de métier, dont le mandat devait durer jusqu’en 2019. Elle dit être, depuis cet événement la victime de « violentes attaques », « de nature à fragiliser la SPA ». Préférant préserver l’association, Natacha Harry aurait donc pris la décision « responsable » de « (se) mettre en retrait de cette maison ».

Un problème de gestion ?

De son côté, l’ex-directeur général de la SPA Joël Pain avait dénoncé en mars dernier la nature « diffamatoire » des accusations portées à son encontre. Selon l’ancien responsable, son départ serait la conséquence de ses doutes “émis sur le bien-fondé de dépenses de communication payées depuis 2014” et sur le “caractère irrationnel et coûteux de certains investissements“.

Ce n’est pas le premier scandale qui frappe la SPA. En 2002 et 2009, la Cour des comptes l’avait placée sous redressement judiciaire, jugeant le contrôle de ses dépenses « insuffisant » et déplorant l’état de quelques uns de ses 64 refuges saturés, qui accueillent chaque année plus de 45 000 animaux.

En mars, le refuge d’Hermeray situé près de Versailles, qui a fourni le labrador Nemo au couple Macron, avait fait l’objet d’une plainte contre X pour “faux et usage de faux”, « usurpation d’identité » et « atteinte volontaire à la vie d’un animal et mauvais traitement ». L’établissement avait été mis en cause par une pétition l’accusant, entre autre, de procéder à des euthanasies d’animaux non-conformes à la procédure en vigueur.

Un départ serein

La SPA reste sous le feu des critiques et d’une enquête de la Brigade de répression de la délinquance économique. Un contrôle de l’Agence française anticorruption doit avoir ce mois-ci. Natacha Harry a néanmoins affirmé que sa démission n’était pas liée à ces contrôles « classiques et normaux ». La directrice sur le départ a conclu son interview sur une note positive, évoquant le bilan de ses cinq années de mandat :

L’association a réalisé 50 000 adoptions de plus lors des cinq années précédentes. Nous rénovons ou avons déjà rénové 33 de nos 56 refuges […] Je suis très fière du travail accompli en cinq ans avec toutes les équipes.

La prochaine assemblée générale de la SPA aura lieu le 23 juin.

Publié le lundi 18 juin 2018 à 11:07, modifications lundi 18 juin 2018 à 10:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !