Actualité

Stéphane Poussier, ex-candidat de la France Insoumise, placé en garde à vue pour “apologie d’actes terroristes”

Suite à la publication de plusieurs tweets se réjouissant de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, Stéphane Poussier a été placé en garde à vue.

Stéphane Poussier, qui s’était présenté sous la bannière de la France Insoumise aux dernières législatives, s’est illustré par des propos choquants sur le gendarme Arnaud Beltrame, qui a donné sa vie pour sauver une victime pendant les attentats de Trèbes.

En garde à vue pour apologie du terrorisme

Ce samedi 24 mars, Stéphane Poussier a publié plusieurs tweets déplacés à propos de la mort du lieutenant-colonel. Celui-ci a en effet tenu à saluer la mémoire de Rémi Fraisse, un militant écologiste tué par un gendarme en 2014, tout en se réjouissant ouvertement de la mort d’Arnaud Beltrame.

À chaque fois qu’un gendarme se fait buter, et c’est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse

Là, c’est un colonel, quel pied! Accessoirement, encore un électeur de Macron en moins.

Selon une information parue sur Franceinfo, l’ancien militant insoumis a ensuite été placé en garde à vue pour “apologie du terrorisme”. C’est en effet ce qu’a confirmé le procureur de la République de Lisieux à l’AFP.

Stéphane Poussier est en garde à vue depuis ce matin 11h30 pour apologie d’actes terroristes après des propos publiés hier [samedi] sur son compte Twitter.

Jean-Luc Mélenchon a tenu à réagir en condamnant ces propos. Il en a également profité pour condamner les “médias pompes à clics”, qu’il accuse de relayer l’information. Selon lui, ces derniers voudraient discréditer son parti.

Enfin, le chef du parti a également annoncé vouloir porter plainte contre le principal intéressé.

Publié le mardi 27 mars 2018 à 9:41, modifications mardi 27 mars 2018 à 9:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !