Actualité

SpaceX : Facebook perd son 1er satellite de télécommunication israélien “Amos-6”

Facebook avait pour objectif de couvrir l’Afrique avec le satellite israélien que le lanceur Falcon a fait exploser sur son pas de tir. Mark Zuckerberg s’est dit « profondément déçu » par cet accident.

Une fusée Falcon 9 de SpaceX a explosé jeudi 1er septembre sur son pas de tir à Cap Canaveral (en Floride) pendant un test d’un de ses moteurs. Cet incident a également détruit le lanceur le satellite qu’il transportait.

En effet, cette fusée devait mettre en orbite le satellite israélien de communication Amos-6. Si ce lancement avait été un succès, cela aurait été le satellite le plus lourd, avec ses 5,5 tonnes, jamais mis en orbite par SpaceX.

Si cet échec est un coup dur pour l’entreprise américaine d’aéronautique, c’est également une énorme déception pour la firme Facebook et son fondateur qui souhaitait utiliser ce satellite de télécommunications dans le cadre de son projet Internet.org. L’objectif étant d’offrir des connexions Internet dans les zones de la planète encore vierges de tout accès au Web.

https://www.facebook.com/zuck/posts/10103074463098101

Alors que je suis ici en Afrique, je suis profondément déçu d’apprendre que l’échec du lancement de SpaceX a détruit notre satellite qui aurait fourni des connexions à tant d’entrepreneurs et à tous les autres, sur le continent.

A commenté Mark Zuckerberg sur son compte Facebook.

En effet, le réseau social s’était associé à l’opérateur européen Eutelsat afin de développer l’accès à Internet via satellite pour couvrir une partie de l’Afrique au début de l’année 2017.

https://www.facebook.com/zuck/posts/10102407675865061

De son côté, Eutelsat a estimé que l’impact financier de cette explosion sur le chiffre d’affaires allait se monter à 5 millions d’euros sur l’exercice 2016-17, 15 millions d’euros pour l’exercice 2017-18 et enfin entre 25 à 30 millions d’euros pour l’exercice 2018-19.

Cependant, en dépit de ces pertes, l’opérateur s’est dit plus déterminé que jamais à poursuivre le développement du haut débit en Afrique.

Eutelsat étudiera d’autres options pour desservir les besoins de clients clés, en amont du lancement du satellite HTS d’Eutelsat, prévu en 2019, destiné à offrir des services de haut débit en Afrique.

A réagi le porte-parole de l’entreprise.

Facebook devra donc patienter encore un peu avait d’avoir son satellite dans l’Espace.

Publié le samedi 3 septembre 2016 à 9:04, modifications samedi 3 septembre 2016 à 10:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !