Société

Voies sur berges à Paris: Pécresse en appelle à l’Etat

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a appelé vendredi l’Etat à intervenir dans le dossier de la piétonnisation des voies sur berges à Paris “pour mettre en cohérence l’ensemble des plans” de circulation de la capitale et des communes alentours.

“Paris est au coeur de la région”; or le nouvel arrêté interdisant la circulation routière que vient de signer la maire de Paris Anne Hidalgo “n’est pas compatible avec le plan de déplacement urbain de l’Ile-de-France”, a critiqué Mme Pécresse sur Cnews.

J’en appelle à la mairie, à l’Etat. J’en appelle à l’Etat aujourd’hui pour mettre en cohérence l’ensemble des plans. Aujourd’hui le maire de Vincennes ne peut pas fermer Vincennes, le maire de Neuilly ne peut pas fermer Neuilly, le maire de Saint-Denis ne peut pas fermer Saint-Denis à la circulation, sinon ce serait l’égoïsme généralisé

a-t-elle ajouté.

Hidalgo ne lâche rien

Anne Hidalgo a annoncé jeudi avoir signé un nouvel arrêté interdisant la circulation routière sur la rive droite, la mesure ayant été retoquée par le tribunal administratif pour des “inexactitudes” dans une étude d’impact et des références inadéquates à certains articles de codes.

Publié le vendredi 9 mars 2018 à 12:24, modifications vendredi 9 mars 2018 à 11:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !