Société

Les vidéos sur la maltraitance animale sont-elles vraiment efficaces ?

La maltraitance animale est un sujet délicat qui ne laisse pas insensible. Les réactions face aux vidéos sont nombreuses et surtout très différentes…

La maltraitance animale est insupportable pour de nombreux Français. Mais pas pour tous. Car certains préfèrent tout simplement ne pas regarder, et ne pas être au courant. Comment expliquer cette insensibilité face à la souffrance des animaux ? Pourquoi certains choisissent de ne pas voir la réalité en face ? Retour sur ce phénomène parfois difficile à comprendre…

Les vidéos montrant la souffrance des animaux sont de plus en plus nobmreuses ces dernières années. En effet, plusieurs associations filment des scènes insoutenables, parfois en caméra cachée, pour montrer au grand public la triste réalité de la condition animale dans certaines régions ou dans certains pays. Ces vidéos sont accessibles au grand public, via les plateformes vidéos en ligne bien souvent, et ont pour objectif de sensibiliser les populations.

Mais les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des espérances. En effet, certains regardent ces vidéos en tant que simple spectateur, mais ne changent en rien leurs habitudes. D’autres regardent et sont effectivement bouleversés par tant de cruauté. D’autres encore ne regardent pas car ils ne supportent pas ces images et péfèrent ne rien voir. Et enfin, il y a ceux qui ne s’y intéressent pas du tout.

Ces comportements s’expliquent tous. Mais remettent parfois en cause l’utilité de ces vidéos. Alors que faut-il vraiment en penser ? Retour sur les vidéos chocs de ces dernières années qui ne sont finalement pas toujours utiles dans le combat mené par les associations qui oeuvrent pour le bien être des animaux dans le monde…

Le degré d’empathie

Certains psychologues se sont intéressés au comportement des personnes qui regardent les vidéos de la maltraitance animale. Et il semble que tout dépende en réalité du degré d’empathie. En effet, certains individus ont la faculté de se mettre à la place de… A ce moment-là, on découvre une hypersensibilité de ces personnes là, qui font part de leur pitié, de leur tristesse, de leur compassion, et de leur colère face à ces scènes terribles. C’est justement la colère qui est intéressante et bien souvent recherchée dans ces vidéos. Quand on est en colère, on cherche à agir, à changer nos comportements… Et là, c’est intéressant.

Mais c’est loin d’être le cas pour tous ceux qui regardent ces vidéos. Car les réactions sont très nombreuses, et ne sont pas toujours celles attendues. En effet, certains sont très sensibles mais d’autres ne ressentent absolument rien face à ces images pourtant souvent extrêmement choquantes, voire carrément traumatisantes.

La remise en cause de ses convictions

Certains hésitent à regarder ces vidéos. Non pas pour leur côté insupportable, mais plutôt parce qu’elles remettent en cause leurs convictions. Ces dernières peuvent être alimentaires par exemple. On n’a pas envie d’arrêter de manger du foie gras à Noël, mais quand on voit le gavage des oies, on ne peut plus en manger. Et c’est la même chose pour beaucoup de sujets : comment continuer à porter de la laine lorsqu’on connaît le calvaire des moutons ? Alors pour continuer à en manger, on ne regarde pas la vidéo, on ferme les yeux sur ces horreurs, et comme ça, tout va bien…

Ce n’est pas une solution, tout le monde le sait. Mais pourtant, nombreux sont ceux à réagir comme ça. Car en regardant les images, je ne peux plus faire comme si je ne savait rien. Je deviens responsable et je ne peux plus échapper à la réalité. C’est donc un mécanisme de protection qui me permet de m’en détourner et de continuer à vivre, comme si de rien était. Car accepter de se confronter à l’insoutenable vérité, c’est douloureux, et souvent, ça engage un changement dans ses habitudes, ce qui est loin d’être simple…

L’insensibilité

Il existe un cas extrême et fort heureusement très rare, qui est l’insensibilité. Certains regardent ces vidéos avec un certain plaisir, et ne sont absolument pas dérangés par ces douloureuses images. On parle alors d’insensibilité face à la maltraitance animale, et c’est un véritable problème.

Un problème qui a souvent des origines psychologiques. Les spécialistes expliquent que ceux qui ne ressentent rien face à ces terribles images de la souffrance animale peuvent parfois se protéger. Les employés des abatoirs par exemple ne tuent plus des animaux. Ils ont une désensibilisation totale, afin de ne pas souffrir. C’est l’inconscient qui travaille et qui dans ce cas-là, rend ces images tout à fait supportables.

Mais il y a aussi la perversion, qui existe. Il faut le savoir… Certaines personnalités, perverses ou sadiques, apprécient les vidéos de maltraitance animale. Ces individus sont rares, mais prennent du plaisir dans la violence et n’ont aucune sensibilité. Dans ce cas-là, les vidéos sur la maltraitance des animaux n’a aucun effet chez eux, ces derniers trouvant même une certaine satisfaction à les regarder. Fort heureusement, ce cas de figure reste rare.

Quelle est la réelle efficacité de ces vidéos sur la maltraitance animale ?

Et bien malheureusement, les vidéos sur la maltraitance animale ne sont pas aussi efficaces qu’on a tendance à le penser. Pourquoi ? Et bien parce ceux qui sont très sensibles à ces images ont tendance à rapidement oublier le message dans les cinq minutes qui suivent le visionnage. Donc sur le coup, les personnes sont tristes, touchées, et en colère. Mais finalement, l’impact est de très courte durée, et on observe que peu de changements dans les habitudes.

C’est comme une porte qui s’ouvre, mais qui se regerme aussitôt. Et il n’y a aucune conséquence. Ce processus sans changement est donc un véritable problème, qui remet en cause l’efficacité de ces vidéos.

Ce qui est certain, c’est que parfois, l’impact est quand même là. Et l’utilité est donc certes faible mais tout de même importante. Les spécialistes s’accordent à dire qu’il ne faut pas exposer les jeunes enfants à ces images, qui peuvent s’accomagner de traumatismes profonds. On peut sensibiliser les enfants au respect des animaux, mais les images de maltraitance ne sont pas utiles dans leur éducation.

Et vous, quelles sont vos réactions face au vidéos sur la maltraitance des animaux ? Changez-vous vos habitudes après les avoir vues ? Le débat est ouvert !

Publié le mercredi 12 juillet 2017 à 12:53, modifications mercredi 12 juillet 2017 à 12:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

3 Commentaires