Société

Val-de-Marne : Les filles interdites de shorts dans une école élémentaire de Vincennes

La directrice de l’école Libération-Est de Vincennes, dans le Val-de-Marne, a interdit le port de shorts aux filles de son établissement. Les parents évoquent des raisons hasardeuses.

La directrice de l’école élémentaire Libération-Est de Vincennes dans le Val-de-Marne s’est attirée l’incompréhension et la colère de parents d’élèves. En effet, plusieurs fillettes de l’établissement ont été apostrophes et se sont vues interdire le port de shorts.

Le Parisien a rapporté dans un article du 2 juin qu’une écolière a reçu la consigne de ne plus porter de short, tout comme plusieurs autres de ses petites camarades.

Lorsqu’une des fillettes s’est risquée à demander pourquoi, la directrice lui aurait répondu :

Parce que vous avez ou allez avoir vos règles.

Selon les dires de parents, la directrice a réitéré ses remarques.

Elle explique qu’il y a un risque d’attraper des microbes et d’avoir la gastro devant la classe. Elle s’adresse à ma fille lui disant que nous, parents, pourrons dire ce que l’on veut, elle ne viendra pas en short à l’école.

A expliqué Mélanie, la maman d’une fillette de 10 ans.

Des réflexions qui ont permis aux parents de dénoncer une « intimidation et une pression orale sur les filles ».

Un simple quiproquo ?

Afin de comprendre et trouver une solution à ce problème, les parents d’élèves ont eu rendez-vous avec la direction vendredi 2 juin.

L’Association des parents d’élèves des écoles de l’Est de Vincennes (Apev) a estimé à l’issue de cette réunion que l’affaire relevait du « quiproquo ».

En outre, elle a affirmé que l’affaire allait être « réglée en interne ».

De plus, l’Apev a tenu à préciser que le « caractère discriminatoire » des remarques au sujet du port du short à l’école n’était pas avéré.

De son côté, la Fédération de conseil des parents d’élèves (FCPE) a indiqué que la directrice allait « revoir sa position ». Cependant, elle exigeait toujours « une tenue correcte à l’école ».

La question devrait être définitivement réglée lors du conseil d’école dans la semaine à venir.

En attendant, des parents d’élèves ont d’ores et déjà écrit au rectorat pour signaler cette interdiction.

Publié le lundi 5 juin 2017 à 14:06, modifications lundi 5 juin 2017 à 13:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !