Société

Une étude de l’Ifri dévoile le profil-type du djihadiste français

Une étude menée entre 2004 et 2017 permet de dresser le profil type du djihadiste français.

Âge, sexe, origines sociales, scolarité, parcours professionnel… grâce à une étude dévoilée par FranceInfo, on sait à quoi ressemble le profil type du djihadiste français.

137 profils analysés

C’est un homme âgé de 26 ans, né dans un quartier défavorisé, sans diplôme et connu pour des faits de délinquance. Voici, selon Marc Hecker, directeur des publications de l’Institut français des relations internationales (Ifri) et enseignant à Sciences Po, à quoi ressemble le djihadiste français “type”. Pour bâtir ce profil, il a analysé les parcours de 137 Français majeurs. Ils ont été condamnés entre 2004 et 2017 dans des affaires de djihadisme.

Interrogé par nos confrères du Parisien, Marc Hecker explique avoir “essentiellement étudié des cas de personnes condamnées pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. 56 d’entre eux ont voyagé jusqu’en “Syrie, Irak, Pakistan, Afghanistan, Mali ou Yémen”.

De façon détaillée, on trouvait dans son étude pour la conception de ce portrait robot, plusieurs éléments importants. Ainsi, sur les 137 profils étudiés, voici quelques caractéristiques spécifiques.

  • 131 hommes pour seulement 6 femmes.
  • 21% de bi-nationaux et 8% d’étrangers.
  • Une large majorité des profils sont issus de la région parisienne. 40% d’un quartier prioritaire.
  • 36% sans emploi, 22% en emploi précaire.
  • 50 au moins condamnés une fois.
  • 74% de musulmans de naissance et un quart (26%) de convertis à l’islam
Publié le jeudi 29 mars 2018 à 11:25, modifications jeudi 29 mars 2018 à 10:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !