Société

Tribune polémique : Deneuve s’excuse auprès des victimes d’agressions

L’actrice a fait son mea culpa suite aux propos polémiques de Brigitte Lahaie sur le viol, mais a tout de même défendu le contenu de la tribune parue dans le journal Le Monde.

Catherine Deneuve a présenté ses excuses aux victimes d’agression, mais en a également profité pour justifier sa signature de la tribune sur la “liberté d’importuner”, parue dans le journal Le Monde récemment.

Des excuses sincères

L’actrice française à tenu à présenter ses excuses à toutes les victimes d’agressions sexuelles qui ont pu être offensé par la tribune du Monde.

Je salue fraternellement toutes les victimes d’actes odieux qui ont pu se sentir agressées par cette tribune parue dans le Monde , c’est à elles et à elles seules que je présente mes excuses.

La tribune en question avait fait polémique en défendant la “liberté d’importuner” des hommes, nécessaire pour garantir une “liberté sexuelle”. Cette prise de position sulfureuse, aux antipodes des premières leçons tirées de l’affaire Weinstein, avait suscité un vif débat en France.

L’actrice en a également profiter pour se désolidariser de façon très clair des propos de Brigitte Lahaie sur BFMTV, qui avait déclaré que l’on pouvait “jouir d’un viol”.

Dire sur une chaîne de télé qu’on peut jouir lors d’un viol est pire qu’un crachat au visage de toutes celles qui ont subi ce crime.

Deneuve a toutefois continuer de dénoncer la tendance à la délation qu’a révélée l’affaire Weinstein, notamment à travers le hashtag #BalanceTonPorc. Selon elle, cette initiative a installé un climat délétère, qui ne permet aucun apaisement des tensions.

 

Publié le lundi 15 janvier 2018 à 17:22, modifications lundi 15 janvier 2018 à 15:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct