Société

Tremblay-en-France : Les musulmanes voilées exclues d’un restaurant ont porté plainte

Les deux femmes voilées mises à la porte d’un restaurant à Tremblay-en-France ont porté plainte contre le gérant pour ses propos à caractère raciste.

Dimanche 28 août, à Tremblay-en-France, deux femmes voilées ont été exclues d’un restaurant. Le patron du restaurant Le Cénacle, filmé à son insu par l’une des deux femmes, a déclaré en colère.

Des gens comme vous, je n’en veux pas chez moi.

Suite à la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, les réactions ont été immédiates, jusqu’au gouvernement. Ces propos interviennent dans un climat d’intenses polémiques autour de l’Islam en France. La ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits de la Femme, Laurence Rossignol, explique avoir saisi la Délégation Interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Conscient de ses paroles discriminantes à caractère religieux, le restaurateur s’est expliqué et excusé face aux caméras de BFMTV.

J’ai pété un câble. Mes paroles ont dépassé ma pensée.

Malgré tout, ce mardi 30 août, les deux femmes ont porté plainte, a annoncé le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CIFF) qui les soutient. Les deux victimes ont été entendues par la police. Une enquête du parquet de Bobigny a été ouverte pour “discrimination à caractère religieux”.

Dans un communiqué, le CIFF a indiqué qu’elle a l’intention de se porter partie civile. Il réclame des “sanctions exemplaires” pour que “l’impunité des violences et discriminations islamophobes” ne cesse avant de dénoncer le “basculement raciste” en France. En effet, il accuse la classe politique d’avoir “créé les conditions de la survenue d’actes comme celui-ci”. Le CIFF blâme, également, les clients attablés qui ont eu des réactions indifférentes face aux propos du restaurateur.

Cependant par la suite, face à de nombreuses menaces de mort, le patron du Cénacle a dû quitter son domicile avec sa famille. Depuis dimanche, le restaurant est aussi sécurisé face à tout débordement violent.

Publié le mardi 30 août 2016 à 15:36, modifications mercredi 15 février 2017 à 20:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !