Société

Un théâtre belge recherche des djihadistes pour sa prochaine pièce

Un théâtre de Gand a posté une drôle de petite annonce dans un journal.

Le théâtre de Gand (Belgique) NTGent a besoin de profils bien particuliers pour sa prochaine pièce. En l’occurrence des djihadistes. Une requête qui fait polémique.

“Pas une recherche active”

Peut-on tout se permettre au nom de l’art ? C’est ce que semble penser Annabel Heyse, la productrice de la pièce “‘l’Agneau mystique” qui se prépare à Gand. Pour la réaliser, elle cherche des profils différents comme un Adam, une Eve ou des croisés. Mais, il ne faut pas avoir une vision étriquée ici selon elle.

Dans notre société moderne et très diversifiée, le concept de “croisé” doit être ouvert

C’est pour cela qu’elle a lancé une petite annonce d’un genre très particulier dans un journal local. On peut ainsi y lire :

Tu te bats pour tes convictions ? Pour Dieu ? Tu t’es battu pour l’EI ?

Face à la polémique apparue dans les médias belges, l’attaché de presse ne fait marche arrière qu’à moitié dans Het Laatste Nieuws.

Je ne veux pas dire que nous recrutons activement des combattants de l’EI. Mais si une telle histoire devait être intégrée au spectacle, nous ne l’exclurions certainement pas.

Deux ans après les attentats de Bruxelles, le problème pourrait de toute façon venir de plus haut. Alors que le sort des djihadistes partis en Syrie préoccupe l’Europe, le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz a fait un appel salutaire. Avant de faire un retour sur scène, un djihadiste belge ira de toute façon en prison.

 

 

 

 

Publié le jeudi 15 mars 2018 à 14:22, modifications jeudi 15 mars 2018 à 12:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct