Société

Selon un sondage, le travail est désormais la première cause de dépression en France

Une étude Odoxa montre à quel point notre rapport au travail est devenu générateur de dépression. Elle révèle également les lacunes en terme de connaissances de la pathologie.

D’après un nouveau sondage réalisé par l’organisme Odoxa, la pression liée à l’activité professionnelle est aujourd’hui le facteur numéro 1 dans le développement de la dépression chez les Français. Un symptôme qui montre bien que notre société est devenue malade de son rapport au travail.

Des chiffres inquiétants

D’après ce nouveau sondage, à travers lequel un échantillon de 2 026 personnes représentatives de la société française ont été interrogées, plus d’un Français sur deux (ou 56%) estime que la dépression est le premier facteur en jeu dans le déclenchement d’une dépression nerveuse. En outre, près d’un tiers des sondés, soit 28% des personnes interrogées, affirment avoir déjà connu un épisode dépressif. 

De fait, cette étude permet bien de montrer à quel point la dépression est devenue un sujet tabou aujourd’hui. En effet, alors que 69% des salariés sondés affirment qu’il sont prêts à parler d’une maladie comme le cancer à la médecine du travail, seulement 58% d’entre eux évoqueraient une dépression dans les mêmes circonstances.

Ainsi, de nombreux Français victimes de cette maladie continuent d’avoir honte d’en parler, car ils se sentent responsables de leur affliction. Par opposition, ces derniers estiment qu’un cancer est une maladie plus « légitime » car elle ne serait pas liée à la volonté du patient. Cette fausse croyance a pourtant l’effet contradictoire de renforcer l’isolement des malades et leur sentiment de rejet.

Dépression ou burn out ?

La dépression est souvent rapprochée, à raison, d’une autre maladie liée au travail : le burn out. En effet, ces deux pathologies présentent un large éventail de symptômes en commun et sont même souvent confondues. Cela est également compliqué par le fait qu’un burn-out peut souvent mener à une dépression et qu’il n’est pas rare qu’une dépression dissimule également un burn-out.

Il existe néanmoins une différence de taille entre les deux maladies. En effet, le burn-out est associé à une production importante de cortisol dans le cerveau, l’hormone responsable du stress, qui mène les malades à ressentir à un profond sentiment d’épuisement. Pour les dépressifs, l’épuisement est un également un symptôme important, sans qu’il soit le premier ressenti.

Seul point positif de cette étude, il faut toutefois noter que notre vision de la dépression dans notre société actuelle est en train de changer. En effet, près de 76% des sondés affirment qu’il s’agit d’une maladie requérant un accompagnement médical approprié. Le témoignage de certaines stars comme l’Américain Dwayne Johnson sur la dépression pourra peut-être également encourager une meilleure compréhension de cette affliction.

Publié le lundi 18 juin 2018 à 17:05, modifications lundi 18 juin 2018 à 16:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !