Société

Selon le ministère de l’Education un jeune Français sur 20 est illettré

Le ministère de l’Éducation vient de publier une étude pointant les difficultés en termes de lecture des jeunes français. Plus d’un sur dix est « en difficulté de lecture » et un sur vingt en situation d’illettrisme.

En plus de sensibiliser les jeunes aux enjeux de la défense, de la sécurité, et de la citoyenneté, la Journée Défense et citoyenneté (JDC) a aussi pour objectif de faire un état des lieux des capacités de lecture et d’écriture parmi les plus de 16 ans.

Les garçons plus touchés que les filles

Et d’après l’étude du ministère de l’Education publiée ce jeudi, de nombreux jeunes rencontrent de sérieuses difficultés. En effet, plus d’un jeune Français sur dix (11,25%) est “en difficulté de lecture” et un sur vingt en situation d’illettrisme, caractérisé notamment par “un déficit important de vocabulaire”. Les jeunes du niveau au-dessus (et qui représentent 6,3% de l’ensemble) ont, quant à eux, “un niveau lexical oral correct, mais ne parviennent pas à comprendre les textes écrits”.

L’étude a également relevé que 10,9% des jeunes soumis aux tests ont des “acquis limités”, qu’ils “parviennent à compenser leurs difficultés pour accéder à un certain niveau de compréhension”. Pour eux, la lecture “reste une activité laborieuse mais qu’ils savent mettre en oeuvre pour en retirer les fruits”.

Enfin, 77,6% des jeunes sont des “lecteurs efficaces”. 

Fait plutôt rassurant, les jeunes en difficulté de lecture sont “de moins en moins nombreux à mesure que le niveau d’études s’élève”, souligne l’étude. Ils représentent 45,8% chez ceux qui n’ont pas dépassé le niveau collège et 4,7% chez ceux qui déclarent suivre ou avoir suivi une filière générale ou technologique au lycée.

Par ailleurs, les difficultés touchent plus les garçons que les filles. En effet, 13,2% des garçons sont en difficulté contre 9,6% des filles. Les élèves en difficulté de lecture proviennent davantage des départements du Nord et certains en Île-de-France (17,2% de jeunes en difficulté de lecture dans l’Aisne, 15,4% dans la Somme, 12,3% en Seine-Saint-Denis).

Pour arriver à cette conclusion, le ministère de l’Education s’est appuyé sur les tests conduits auprès des 713.000 participants à la JDC en 2018, âgés de 16 à 25 ans. L’enquête est menée tous les ans depuis 2009.

Publié le vendredi 7 juin 2019 à 12:29, modifications vendredi 7 juin 2019 à 12:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct