Société

Seine-et-Marne : Un projet d’attentat contre une maternelle déjoué

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a déjoué un attentat qui visait une école maternelle. Un homme a été arrêté.

L’information fait froid dans le dos. En effet, nos confrères de BFM TV rapportent que les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont déjoué un attentat qui visait une école maternelle. Un homme de 21 ans à été arrêté à son domicile de Seine-et-Marne, le 25 mars dernier.

Placé en garde à vue pendant 96 heures, il s’est revendiqué “comme “le fils spirituel” de Mohamed Merah, le tueur de Toulouse et Montauban”. Il a ainsi reconnu qu’il voulait s’en prendre à une école maternelle afin de tuer des policiers.

Nos confrères de BFM TV précisent :

Il a raconté avoir voulu entrer dans une école, s’en prendre physiquement aux enfants, puis les prendre en otages en attendant l’arrivée des policiers. Il avait ensuite prévu de tuer les membres des forces de l’ordre.

Le suspect a également indiqué avoir trouvé le lieu où il souhaitait mener son attaque. Cependant, pour le moment, les enquêteurs n’ont trouvé aucune preuve qui confirme ses dires. L’homme a aussi révélé qu’il voulait tuer un policier de Seine-et-Marne qui l’avait arrêté dans le passé pour une affaire de droit commun.

La piste terroriste privilégiée ?

En effet, l’homme est déjà connu des services de police et plus précisément “du renseignement territorial pour sa radicalisation depuis fin 2017”. A l’époque, il avait tenté de se procurer des armes. Un de ses amis d’enfance a notamment été interpellé en août 2018 alors qu’il cherchait à importer des armes.

Mis en examen ce vendredi 29 mars, le suspect a été écroué pour “association de malfaiteur terroriste“. Si l’homme de 21 ans présente de nombreux troubles psychiatriques, les enquêteurs n’écartent pas toutefois la piste terroriste. D’ailleurs, il a pris soin d’effacer tout son historique sur son matériel numérique, et ce via le dark web.

Nos confrères de BFM TV précisent :

Mais son mode opératoire et les cibles qu’ils envisageait font directement écho à la propagande du groupe Etat islamique.

Aux enquêteurs donc de le découvrir.

Publié le mercredi 3 avril 2019 à 17:30, modifications mercredi 3 avril 2019 à 17:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct