Sécurité routière : une diminution de 7,8% des morts sur la route

Après des années d'augmentation du nombre de morts sur les routes, l'année 2018 a très bien commencé.

Les chiffres de la sécurité sont à nouveau encourageants après plusieurs années assez noires. En effet, au mois de janvier 2018, 235 personnes sont mortes sur les routes, soit une diminution de 7,8% par rapport à l’année dernière.

La courbe finit par s’inverser

Cette amélioration a eu lieu après 3 années d’augmentation du nombre d’accidents meurtriers sur les routes. La tendance s’est en effet retournée à partir de 2017, qui a connu une diminution de 1,2% des morts sur l’année. Le nombre de blessés a également diminué de 5,9% par rapport à janvier 2017.

Après avoir atteint un record historique en 2013, avec seulement 3 427 tués sur les routes, la France avait connu trois années d’augmentation, un phénomène inexplicable qui n’avait pas eu lieu depuis 1972. Il faut donc espérer que la tendance remarquée au mois de janvier 2018 se prolongera cette année.

D’après les chiffres de la Sécurité routière,

L’analyse des accidents mortels en 2017 montre que la vitesse excessive ou inadaptée reste la cause principale, suivie de la surconsommation d’alcool, qui connaît une légère hausse.

L’abaissement des limitations de vitesse sur les routes secondaires de 90 à 80 km/h décidée en juillet 2017 devrait normalement accélérer cette tendance en sauvant de 350 à 400 vies par an.

Modifié : 22 février 2018 9 h 54 min

Voir les commentaires (1)

  • La limitation à 80 au lieu de 90 n'améliorera rien du tout : ennui majuscule donc endormissement au volant, embouteillages monstres derrière les poids lourds qu'il ne sera plus possible de doubler. Mais accroissement des amendes pour ceux qui "oseront" doubler ou en auront marre de se traîner comme des limaces. Cette limitation ne devrait intervenir que sur des points précis, accidentogènes par la mauvaise qualité de la route, et non sur l'ensemble du réseau. Décision stupide, comme la majorité de celles prises par ce gouvernement et qui vise, comme les autres, à nous frapper encore au portefeuille : amendes, obligation de prendre les autoroutes à péage, etc... Les seuls satisfaits seront les fabricants de panneaux routiers.

Ce site utilise des cookies.