Société

Quand un SDF préfère rester en prison que dehors

Ce sans-abri récidiviste a été jugé pour vol à l’étalage par le tribunal correctionnel de Pau. Sa réaction n’a malheureusement rien d’étonnant car il n’a pas souhaité contester les faits, loin de là…. et préfère passer l’hiver au chaud en prison.

On le sait tous, l’hiver est une période délicate pour les sans-abris. Le froid et le manque de place en centre d’hébergement ne laissent guère de choix pour certains. C’est le cas de cet homme, Rida, 32 ans, sans domicile fixe depuis quelques temps. Il a été jugé pour vol à l’étalage au tribunal correctionnel de Pau et étant récidiviste, la prison ferme l’attendait.

Un parcours de vie tout à fait “banal”

Pourtant, Rida, explique à la barre qu’avant il menait “une vie tout à fait normale”. Plutôt bon élève, il obtient son BTS de commerce et travaille dans une société. Il explique que c’est une mauvaise rencontre qui le fera basculer. Cette fois-ci, il est jugé pour avoir volé des cartes Pokémon pour un ami. Il explique que cet ami (éleveur de Pokémon), l’avait dépanné financièrement. Voulant le remercier, il a décidé de voler des cartes Pokémon pour un total de 177 euros. Cette fois-ci, les vigiles du magasin vont l’intercepter.

La prison plutôt que la rue

La sentence tombe et Rida écope de trois mois de prison ferme et étant récidiviste cinq mois supplémentaires sont rajoutés. Il est donc condamné à huit mois de prison ferme et n’en sortira qu’en avril 2018. Rida, ne conteste aucunement les faits et pour lui c’est plutôt un soulagement de passer l’hiver au chaud car comme il l’explique à son avocate, Me Marion Tourraille, “la rue c’est dur”. Dans sa plaidoirie, elle a expliqué l’état de résignation de cet homme au “fond dépressif” qui enchaîne les condamnations. C’est sa troisième comparution immédiate en un an et demi.

La situation dans la rue l’hiver est particulièrement dure. On peut être amené à voler des cartes Pokémon pour avoir un petit peu d’argent, et demander à être mis en détention plutôt que d’être dans la rue.

Publié le mercredi 15 novembre 2017 à 14:21, modifications mercredi 15 novembre 2017 à 12:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !