Société

Refaire son nombril, la chirurgie plastique qui monte

L’ombilicoplastie ou la chirurgie du nombril est une tendance qui monte actuellement au Royaume-Uni. Mais pourquoi donc ?

Vous n’y avez peut-être jamais pensé. Peut-être ne le regardez-vous même pas plus de quelques instants par jour. Mais, pour toute une partie de la population britannique, le nombril est un problème. Au point de les faire passer massivement sur le billard pour le faire retoucher…

La principale chirurgie du ventre en 2017

C’est la très sérieuse British Association of Aesthetic Plastic Surgeon (BAAPS) qui lève le voile sur cette statistique inattendue. La chirurgie du ventre est la quatrième plus pratiquée au Royaume-Uni en 2017. Et parmi la gamme disponible, la plus sollicitée est donc l’ombilicoplastie, la chirurgie du nombril. Bien sûr, cela ne va pas jusqu’au niveau de cet artiste qui se l’était fait retirer en 2016. Il s’agit surtout de “retouches”, après un piercing ou un accouchement par exemple.

J’associe ce regain d’intérêt pour le nombril parfait à la mode. Les gens montrent davantage leur ventre, particulièrement sur les réseaux sociaux

explique le docteur Esho au quotidien britannique The Independant. Attention toutefois, elle est plutôt coûteuse, entre 2.000 et 4.000 €. Surtout, elle reste encore beaucoup moins populaire que l’augmentation (ou la réduction) mammaire. Celle-ci est l’opération n°1 outre-Manche.

Et en France ? On ne semble pas disposer de statistiques récentes sur le nombre d’ombilicoplastie pratiquées dans l’Hexagone. En revanche, une recherche sur Google permet de se faire une idée de la gamme tarifaire à Paris. Un médecin mentionne ainsi de 500 à 1.500 € selon l’ampleur de l’opération nécessaire. Il précise par ailleurs qu’elle peut être remboursée dans le cas d’une hernie. Pour le reste, il faudra probablement passer à la caisse… ou arrêter de se regarder le nombril.

Publié le jeudi 22 février 2018 à 15:54, modifications jeudi 22 février 2018 à 12:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !