Société

Près de 900 désertions par an dans l’armée de Terre

Sur la seule année 2017, 1.500 procédures pour désertion auraient été lancées pour près de 900 cas avérés. Un problème réel pour l’armée de Terre française. 

Désertion avérée au bout de 6 jours

“Engagez-vous, rengagez-vous” disaient les légionnaires romains dans Astérix. Mais, l’armée Française semble avoir un problème d’un autre type… les désertions. En effet, une enquête du Monde a révélé que 1.544 cas de désertion ont été enregistrés en 2017 en France, pour 1.213 cas en 2016.

Toutefois, les cas avérés de désertion seraient de respectivement 893 et 889. La différence ? Des retours spontanés ou des régularisation administratives. Les soldats sont effectivement dénoncés comme déserteurs au bout de 6 jours. Or, que risquent-ils ? En temps de paix, jusqu’à 3 ans de prison. Mais, les peines seraient beaucoup plus légères dans les faits.

Pourquoi les soldats désertent-ils en chiffre si importants ?

Ce taux, qui reste stable au fil du temps, s’explique la plupart du temps par une mauvaise perception des rigueurs du métier militaire.

explique le colonel Benoît Brulon, porte-parole.

L’armée de Terre compte au total 200.000 soldats et recrute 25.00 personnes par an.

Publié le mercredi 18 avril 2018 à 10:15, modifications mercredi 18 avril 2018 à 10:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !