Société

Pédophilie dans l’Eglise : Des victimes de prêtres reçues au Vatican

Alors que le somment mondial sur « la protection des mineurs dans l’Église » s’est ouvert ce jeudi 24 février, plusieurs victimes de prêtres pédophiles ont été reçues au Vatican.

C’est ce jeudi 21 février que s’est ouvert, au Vatican, le sommet mondial sur « la protection des mineurs dans l’Église ». Un sommet de 4 jours qui réunira de hauts responsables de l’Eglise catholique. Leur mission ? Trouver des solutions afin de régler la crise de la pédophilie dans l’Eglise.

Mais avant de lancer les débats, les membres de ce comité inédit ont tenu à rencontrer des victimes de prêtres pédophiles. En effet, le Vatican a annoncé, via communiqué, qu’un groupe de victimes d’abus sexuels commis par des membres de l’Eglise, a été reçu au Vatican, ce mercredi 20 février.

Selon nos confrères de 20 minutes, ledit communiqué précise :

Douze personnes, des hommes et des femmes, provenant de diverses parties du monde et appartenant à diverses organisations, étaient présentes à la rencontre qui a duré un peu plus de deux heures.

Le Pape François grand absent de la rencontre

Une rencontre inédite… mais qui n’a pas vraiment convaincue. Nombreux sont ceux qui ont regretté l’absence du Pape François à la réunion. Ce dernier était effectivement aux abonnés absents, ce que déplorent les victimes présentes au Vatican. D’autres s’interrogent sur l’utilité de cette rencontre et pointe du doigt l’absence de mesures concrètes.

Nos confrères du Monde rapportent les propos de François Devaux, co-fondateur de l’association française de victimes de prêtres pédophiles « La parole libérée », qui a notamment rappelé :

Nous nous sommes exprimés très fermement. Nous leur avons demandé pourquoi ils attendaient encore pour prendre les décisions qui s’imposent. On sait tous ce qu’il faut faire, maintenant.

Des mesures concrètes seront-elles prises à l’issue de ce sommet sur la pédophilie dans l’Eglise ? Les victimes l’espèrent. Le Pape François également. Ce dernier a notamment demandé aux responsables de ce sommet d’entendre « le cri des petits qui demandent justice ». Il ne reste plus qu’à espérer que cela soit fait.

Publié le jeudi 21 février 2019 à 16:12, modifications jeudi 21 février 2019 à 16:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct