Société

Le patron des boulangeries Paul fait machine arrière…

Il avait annoncé soutenir François Fillon au nom de ses employés

C’est ce qu’on appelle un bad buzz… Le patron des boulangeries Paul avait annoncé soutenir François Fillon aux Présidentielles, au nom de ses employés ! Il a finalement dû faire marche arrière après une énorme polémique qui a fait beaucoup de bruit ces derniers jours…

Francis Holder n’a sans doute pas pensé à mal lorsqu’il a déclaré soutenir François Fillon au nom de ses employés. Mais il n’a pas non plus réfléchi aux conséquences qu’une telle déclaration pouvait avoir ! On a le droit d’afficher ses convictions politiques, mais on ne peut pas parler au nom des autres, même s’ils travaillent pour vous ! Et le président du groupe propriétaire de Ladurée et des boulangeries Paul l’a appris à ses dépens…

Un manque de tact

C’est dans une courte vidéo publiée samedi dernier que Francis Holder a déclaré qu’il était l’ambassadeur de ses employés et qu’il soutenait la candidature de François Fillon :

Je suis ici en tant qu’ambassadeur des 14.000 personnes que forme l’entreprise, la moitié en France et la moitié à l’étranger, simplement pour vous dire que j’ai regardé le programme de Monsieur Fillon. Et quand Monsieur Fillon nous parle de la libération du travail, c’est la demande que fait l’ensemble du personnel de pouvoir libérer le travail, de pouvoir travailler quand on a envie, de travailler plus.

Cette initiative a été très mal perçue par l’entreprise et les employés se sont carrément indignés qu’on puisse parler en leur nom. Car ces derniers n’avaient pas été informés de cette déclaration avant qu’elle ne soit faite. Henri Fahik, délégué CFDT des boulangeries Paul, a ainsi expliqué :

J’ai appris ça dimanche après-midi, grâce aux médias, alors que nous n’avons jamais été mis au courant de ce choix en interne. Depuis ce matin, nous avons rencontré de nombreux salariés qui se sentent frustrés de ne pas avoir été informés. Le problème n’est pas de soutenir François Fillon, mais plutôt de parler au nom de 14.000 personnes.

Une énorme polémique

Finalement, la polémique a enflé à un tel point que Francis Holder a été contraint de faire marche arrière. Voici ce qu’il a déclaré :

Je ne voulais pas parler au nom des collaborateurs du Groupe Holder mais exprimer mon opinion personnelle (…) Mon intention n’était en aucun cas de toucher les salariés des enseignes du groupe.

Il faut dire que le patron a été un peu trop loin. Son propre fils, président des magasins Ladurée, a pris des distances avec son père. Il a ainsi publié un communiqué officiel dans lequel il a précisé :

David Holder souhaite faire savoir qu’il ne prendra jamais position politiquement au nom des employés de la Maison Ladurée (…) La Maison Ladurée respecte la liberté de pensée de l’ensemble de ses collaborateurs.

Sur Twitter, un hashtag #BoycottPaul a très vite été lancé, appelant à ne plus fréquenter les boutiques de la firme en réaction. Il faut toujours réfléchir à ce qu’on dit, surtout quand on parle de politique ! En espérant que ça servira de leçon à Francis Holder !

Publié le mardi 11 avril 2017 à 13:24, modifications mardi 11 avril 2017 à 11:56

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top