Société

Paris : La cigarette sera bientôt interdite dans les parcs

Une nouvelle mesure anti-tabac a toutes les chances de provoquer une vive polémique : Le conseil de la ville de Paris a voté l’interdicition du tabac dans 4 jardins de la capitale. Une mesure qui sera bientôt généralisée à tous les espaces verts.

Paris s’apprête à suivre l’exemple de la ville de Strasbourg dans la lutte contre le tabac. En effet, la capitale française va interdire le tabac dans 4 jardins, une mesure déjà très controversée.

Une mesure qui s’appliquera d’abord dans 4 lieux

C’est le conseil de la ville de Paris qui a pris la décision le 3 juillet 2018, suivant ainsi l’exemple de Strasbourg. Les 4 lieux à choisir pour tenter cette expérience le seront sur proposition des mairies de chaque arrondissement, et l’interdiction aura lieu dès cet été d’après l’adjointe chargée des espaces vert Pénélope Komites.

Cette mesure a été prise pour empêcher la cigarette de se banaliser parmi les jeunes et pour garantir un air plus respirable dans les espaces verts de la capitale, d’après Laurence Goldgrab, issue du groupe PRG. Cette dernière, qui est également la première initiatrice de cette interdiction, affirme également qu’elle permettra de lutter contre la pollution par les mégots.

Les fumeurs vivant à Paris risquent de beaucoup s’en plaindre, mais l’interdiction du tabac est déjà effective dans près de 500 aires de jeux au sein de la capitale. Il ne s’agit donc que du prolongement de cette mesure.

Dans la lignée de Strasbourg

Strasbourg expérimente déjà cette interdiction dans la totalité de ses parcs depuis le 1er juillet 2018. Une loi inédite qui a été votée au sein de son conseil municipal au printemps. La ville souhaite ainsi lutter contre les multiples conséquences néfastes du tabagisme, à la fois sur la santé publique et sur l’environnement. 

Pour prolonger cette mesure à Paris, des « médiateurs santé-tabac » seront déployés dans les parcs pour discuter avec les fumeurs afin de les informer sur les dangers du tabac. Pas sûr que cela leur plaise… Mais la mesure a été fortement recommandée par des associations d’addictologues, qui s’appuient sur son efficacité à l’étranger.

Cette loi a été élaborée en collaboration avec la Ligue contre le cancer, et sera bientôt généralisée à tous les espaces verts après la phase d’expérimentation en 2018. Les premières verbalisations de fumeurs auront ainsi lieu en 2019, avec à la clé une amende de 68 euros. Etant donné que 27% des Français fument, un profond travail de pédagogie reste encore à effectuer.

Publié le jeudi 5 juillet 2018 à 8:42, modifications jeudi 5 juillet 2018 à 8:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !