Société

Paris : une campagne publicitaire dans le métro contre les animaux dans les cirques

L’association Zoopolis a lancé une campagne de publicité dans le métro parisien pour dénoncer le traitement réservé aux animaux dans les cirques.

Affiches dans le métro parisien

C’est l’association Zoopolis,en partenariat avec Lush, qui est à l’origine des affiches que vous pouvez constater dans le métro parisien. Le but ? Dénoncer la présence d’animaux dans les cirques en représentation dans la capitale, mais également partout en France. Le débat ne date pas d’hier. Les pétitions sont nombreuses afin d’appeler à mettre fin à l’exploitation animale à des fins de divertissement.

Voilà, en substance, le message diffusé sur les différentes affiches placardées dans certaines stations du métro parisien depuis mercredi. Il est écrit : “emprisonnement à vie + dressage : voilà à quoi se résume sa vie”.

Et Paris ?

Alors que le débat sur l’exploitation animale dans les cirques ne date pas d’hier, les cirques français continuent largement d’employer des animaux à des fins de spectacle. Des plus en plus de pétitions voient le jour pour lutter contre ces pratiques. Pendant ce temps, certains pays à travers le monde interdisent déjà la présence d’animaux, et notamment d’animaux sauvages, dans les cirques. C’est le cas de” Athènes, Amsterdam, Barcelone, Bruxelles, Madrid, Vienne, Bucarest, mais aussi New York et Los Angeles” selon Amandine Sanvisens, cofondatrice et présidente de l’association Zoopolis. Elle explique à Libération :

[Ces villes] se sont déjà prononcés contre la présence sur leur territoire de cirques utilisant des animaux dressés et emprisonnés à vie. Il serait navrant que Paris soit la dernière capitale à accueillir de tels spectacles, d’autant que la Fédération des vétérinaires d’Europe recommande désormais aux autorités d’interdire l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques itinérants

En France, de plus en plus de communes rejoignent le mouvement pour l’interdiction des animaux dans les cirques. Actuellement 42 villes française interdisent les animaux sauvages dans les cirques. Parmi elles, Ajaccio (depuis avril 2016), Tourcoing (depuis 2014) ou même Montreuil (depuis octobre 2008). Financée avec l’aide de Lush (une entreprise anglaise de produits cosmétiques engagée dans la cause animale), la campagne de l’association Zoopolis sera visible dans plusieurs stations du métro parisien (métro Pasteur et Charles de Gaulle – Étoile notamment) jusqu’au 26 septembre.

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 14:44, modifications lundi 18 septembre 2017 à 13:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !