Société

Nutella en promotion : Intermarché condamné à une lourde amende !

Après sa promotion folle sur les pots de Nutella en janvier 2018, l’enseigne Intermarché a payé une très grosse amende. Explications…

Les pots de Nutella vendus 1,41 € les 950 grammes… En janvier 2018, Intermarché faisait le buzz avec sa promotion de 70% sur la célèbre marque de pâte à tartiner. Une promotion qui avait provoqué notamment des scènes d’émeutes dans certains magasins de l’enseigne.

Une cliente confiait dans les colonnes du Progrès :

Ils se sont acharnés comme des animaux. Une femme s’est fait tirer les cheveux, une dame âgée a pris un carton sur la tête, une autre avait la main en sang. C’était horrible.

Une salariée précisait quant à elle :

Ça se battait. On a vendu ce qu’on vend en trois mois. Sur les tapis des caisses, il n’y avait que du Nutella.

375 000 euros d’amende

A l’époque, les pots de Nutella s’étaient vendus comme des petits pains. Une bonne affaire pour Intermarché ? Pas vraiment ! L’enseigne a par la suite été contrainte de payer une grosse amende. Et pour cause : la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) a estimé que cette opération était illégale. Ainsi, la DGCCRF a estimé que l’enseigne n’avait pas respecté la loi quant à la revente à perte, qui est interdite.

Dan son bilan pour l’année 2018, la DGCCRF a effectivement indiqué :

Fin juin 2018, le groupe Intermarché a reconnu que ces opérations promotionnelles ne respectaient pas la réglementation relative à l’interdiction de revente à perte et a accepté le paiement d’une transaction pénale de 375.000 euros.

Nos confrères du site 7sur7.be rapportent qu’il s’agit là de “l’amende maximale encourue pour une personne morale pour de la revente à perte”.

Publié le mercredi 27 mars 2019 à 15:47, modifications mercredi 27 mars 2019 à 15:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct