Société

La “nuit des noirs” au carnaval de Dunkerque fait polémique

Ce bal organisé à l’occasion du festival de Dunkerque a créé une grande polémique.

La traditionnelle “nuit des noirs” du carnaval de Dunkerque est aujourd’hui au coeur de la polémique. En effet, de nombreuses associations l’accusent d’être un “acte raciste” et moqueur envers les populations africaines.

Une tradition “borderline”

Ce festival né au XVIIème siècle est une tradition multi-séculaire pour la ville de Dunkerque, pendant laquelle des milliers de festivaliers se déguisent dans la rue. Parmi eux, nombreux sont ceux qui se teignent la peau en noir, arborent des perruques africaines et portent des pagnes ou des plumes.

Ces déguisements, jugés racistes par de nombreux observateurs, s’inscrivent dans la lignée des “blackfaces”, ces déguisements américains fortement condamnés outre-Atlantique. Mais les festivaliers sont allés encore plus loin et prévoient l’organisation d’un “bal” pour le 10 mars prochain, nommé “la nuit des noirs”.

Le président du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) s’est immédiatement exprimé pour condamner ce bal jugé très raciste : “Le blackface n’est pas seulement un acte raciste, il a partie liée avec le crime contre l’humanité. Il est l’envers grimaçant de l’esclavage, qu’il a rendu tolérable, voire tout à fait divertissant, aux yeux des peuples d’Occident.

Le maire de la ville a répliqué en invoquant un “droit à la caricature. Pour lui, le carnaval est un moment de mélange loufoque entre toutes les cultures et plus encore : “Une femme devient homme et un homme porte robe et perruque, un ouvrier joue les banquiers, un athée se fait ecclésiastique. C’est parce que l’on se moque de soi par son accoutrement que l’on peut brocarder l’autre.

 

Publié le lundi 12 février 2018 à 18:08, modifications lundi 12 février 2018 à 16:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !