Société

Nîmes : Fin de l’aventure pour le bar à chats ?

Problèmes en vue pour un bar à Nîmes qui proposait de prendre un verre entouré de chats.

Zen et relaxation. La “ronron thérapie” permet en théorie de se reposer et de se relaxer en passant du temps avec des chat. Mais la situation à Nîmes, au Chat Luthier est quelque peu aux antipodes de ce concept. Animaux abandonnés, propriétaire disparu et locaux saccagés sont au programme.

Intervention de la SPA

Ce sont nos confrères du Midi Libre qui racontent la scène qui a eu lieu lundi 12 février, dans l’après-midi, devant le Chat Luthier, le bar à chat de Nîmes. Un attroupement d’une quarantaine de passants et sympathisants se sont rassemblés. Ils assistent à l’intervention de l’association “Les animaux aux anges” aidés par la Société Protectrice des Animaux (SPA) dans le local. Ouvert au mois de décembre dernier, ce commerce comptait plus d’une dizaine de chats à l’intérieur. L’idée ? Pouvoir prendre un café accompagné d’un matou pour un moment de douceur.

Mais, de très nombreuses critiques étaient apparues notamment pour des questions d’hygiène ou encore la santé des animaux. Lundi matin, le local avait été saccagé comme le raconte David Elbaz, un habitué du lieu.

Le patron, Jean-Armand, a agressé verbalement une bénévole, avant de rentrer violemment dans le bar. Il a tout saccagé pendant une quarantaine de minutes avant de repartir avec du matériel, et trois boîtes de transport contenant des chats.

Le responsable avait quant à lui disparu pendant l’intervention de l’après-midi. Il se montre désormais particulièrement vindicatif sur la page Facebook du lieu.

Publié le jeudi 15 février 2018 à 8:50, modifications jeudi 15 février 2018 à 8:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !