Nice : Bientôt un policier municipal dans les écoles

La ville de Nice va installer un policier municipal non-armé dans quelques écoles. Une expérience inédite.

La ville de Nice va bientôt être le théâtre d’une expérimentation inédite en France. La présence d’un policier municipal dans certaines écoles. Un désir cher au maire la ville Christian Estrosi (LR).

Une initiative “validée” par le ministre de l’Education

Tout commence lors d’une visite du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer à Nice. Le maire de la ville Christian Estrosi profite de la couverture médiatique pour annoncer l’expérience.

Le ministre nous a donné son feu vert pour une expérimentation qui permette dans les prochaines semaines de mettre en place ce dispositif

Interrogés par l’AFP, les conseillers du ministre ont pointé qu’il s’agissait d’une compétence municipale. Il s’est donc contenté de prendre “acte de l’expérimentation”. Le ministre a ensuite précisé ce qui était le plus important selon lui.

Il va être intéressant de voir ce qu’une telle mesure peut donner dès lors que le policier est non armé, bien entendu. Notre objectif est d’avoir à Nice, comme dans d’autres endroits de France, des expérimentations sur différents sujets, pas seulement la sécurité

Une proposition rejetée par Najat Vallaud-Belkacem

Pourtant, l’ancienne ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem avait rejeté la proposition du maire. Elle était alors appuyée par la fédération des parents d’élèves (FCPE). Les syndicats enseignants étaient aussi opposés.

La ville de Nice a récemment recruté massivement, en augmentant les effectifs de sa police municipale de 110 personnes. Le dispositif sera lancé à la rentrée prochaine dans deux ou trois écoles. Il est important de noter que depuis l’attentat sur la Promenade des Anglais le 14 juillet 2016, la ville a déjà mis en place un service de vigile devant chaque école. Ceux-ci ont depuis été remplacés par un policier.

Modifié : 28 janvier 2018 10 h 34 min

Ce site utilise des cookies.