Société

Londres enregistre plus de meurtres que New York, une première !

Le nombre de meurtres commis à Londres a dépassé pour la première fois celui enregistré à New York, en février et en mars. En cause : l’augmentation des attaques au couteau dans la capitale britannique.

Selon une information du Sunday Times relevée par Le Parisien ce mardi 3 avril, le nombre de meurtres commis à Londres a dépassé pour la première fois celui enregistré de New-York en février et en mars 2018. Un comparaison qui peut se faire sachant que les deux villes sont de taille similaire.

New York en tête depuis le début de l’année

Ainsi, selon l’hebdomadaire anglais, quinze personnes ont été tuées à Londres en février, contre 14 à New York, selon les chiffres de la police. En outre, en mars, 22 meurtres ont été commis à Londres, soit un de plus qu’à New York. Toutefois, en comparant les deux villes depuis le début de l’année, New York conserve la tête du classement.

Par ailleurs, si Londres passe en tête du classement c’est en raison de l’augmentation des attaques au couteau dans la capitale britannique. En effet, la police londonienne a précisé que sur les 46 meurtres commis dans la capitale britannique depuis le début de l’année, 31 sont attribuables à des agressions à l’arme blanche. Elle a dit avoir dénombré huit meurtres en janvier, 15 en février, 22 en mars et un depuis début avril. Des attaques sur lesquelles la municipalité de Sadiq Khan tente de lutter. En 2017, 134 personnes ont été tuées à Londres, en incluant les victimes d’attentats. Parmi elles, 80 ont été poignardées. De plus, entre avril 2016 et mars 2017, la police a dénombré près de 12.100 agressions au couteau dans la ville. Elles ont fait plus de 4.400 blessés.

Les mineurs concernés

Or, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Alors que le nombre d’homicides a augmenté de 40% dans la capitale britannique au cours des trois dernières années, à New York, il a chuté de 87% depuis 1990. Ainsi, ces statistiques sont au plus haut depuis cinq ans. Dans la plupart des cas, les agressions ne sont pas liées à la criminalité organisée mais à des individus isolés. Généralement, ceux-ci portent une arme pour se sentir en sécurité ou se donner une allure. Ainsi, le phénomène touche particulièrement les mineurs, de plus en plus nombreux à porter un couteau.

Un fléau qui inquiète la cheffe de la Metropolitan Police de New York, Cressida Dick. En effet, dans les colonnes du Times de samedi 31 mars, elle a rejeté la faute sur les réseaux sociaux. Les accusant de normaliser la violence auprès des jeunes.

Publié le mardi 3 avril 2018 à 10:55, modifications mardi 3 avril 2018 à 10:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !