Société

Limoges : Un magasin Orange refuse l’entrée à une personne handicapée

Mais où va le monde ?

Polémique autour d’un magasin Orange du centre-ville de Limoges lundi 7 février. Une employée du magasin a refusé d’aider une personne handicapée a entrer dans le magasin pour cause de travaux dans la rue.

“Indigne et inacceptable”. Voilà les mots publiés sur son profil Facebook. Pierre Duval, 65 ans, handicapé moteur se rend le 7 février dernier dans un magasin Orange du centre-ville de Limoges. Il y a des travaux dans la rue, et Pierre Duval à du mal à accéder au magasin avec son fauteuil roulant. Il demande alors de l’aide a une employée.
“Je lui ai demandé de m’aider à rentrer dans le magasin” écrit-il dans son message publié sur Facebook.
Voici la réponse de l’employée : ‘Je n’y suis pour rien pour les travaux, débrouillez-vous'”.

Il est resté dehors pendant près d’une demi-heure

Il a dû attendre près d’une demi-heure dehors jusqu’à ce qu’un autre employé vienne à son secours en installant une planche de bois pour qu’il puisse entrer dans la boutique. Pierre Duval résume cette affaire de ‘traumatisante’ et relate la réaction de la vendeuse qui a refusé de l’aider :

Son attitude de me refuser toute écoute et toute aide, me laissant dehors comme un chien, n’est ni commerciale, ni même humaine, que je sois handicapé ou valide.

Orange mal à l’aise, s’excuse

Pierre Duval explique avoir contacté Orange via son service de messagerie instantanée.

En dédommagement du préjudice subit, ils me proposent 63 € et de faire remonter mon dossier.

Son histoire a depuis été partagée plusieurs milliers de fois. Voyant l’ampleur que cela prenait, la direction régionale d’Orange a contacté l’homme pour présenter ses excuses.

Ca m’avait l’air sincère, je les ai donc acceptées,

C’est au micro de la radio de FranceBleu, que la direction d’Orange a expliqué avoir demandé à Pierre Duval des conseils sur l’accessibilité des personnes handicapées. En ce qui concerne les employés de la boutique sur l’incident, ils ont eu un rappel à l’ordre et une rampe d’accès provisoire a été depuis installée. Comme le dit si bien le dictons “Mieux vaut tard que jamais”.

Publié le samedi 11 février 2017 à 12:55, modifications dimanche 12 février 2017 à 13:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !