Société

L’Espagne compte désormais plus de 3 millions de chômeurs

 Le nombre des personnes sans emploi en Espagne ne cesse de s’accroître. On dénombre actuellement 3,25 millions de chômeurs en octobre 2018. Soit, 52.000 personnes de plus qu’en septembre 218, selon le communiqué du ministère du Travail.

Le lundi 05 novembre 2018, le ministère du Travail a annoncé deux nouvelles, une bonne et une mauvaise. La bonne nouvelle c’est que par rapport en 2017, le nombre de chômeurs a reculé de 6,1%. Soit 212.323 personnes ont trouvé du travail. Cependant, parallèlement à cette bonne nouvelle, il y en a aussi une mauvaise, 52.000 personnes ont été mises au chômage en octobre 2018. Analyse de la situation.

Une hausse constante du taux de chômage en octobre

Les analystes révèlent que la situation des travailleurs d’emploi de cette année n’est pas différente de l’année dernière. Plus précisément, en octobre 2017, il y a aussi eu une montée des effectifs des chômeurs. En termes de chiffres, on parle de 57.000 chômeurs supplémentaires environ.

De même, il semble que le mois d’octobre ait toujours été un mois sombre pour le secteur de l’emploi en Espagne. Effectivement, c’est généralement à cette période que de nombreux contrats estivaux prennent fin. Or, le tourisme est un pilier de l’économie nationale.

Les jeunes sont les plus exposés au chômage en Espagne         

De plus, le secteur des services compte désormais plus de 43.000 demandeurs d’emploi. Avec cette hausse, le nombre total des chômeurs en Espagne frôle les 2,27 millions.

Outre cette hausse vertigineuse, il est à souligner que les jeunes plus particulièrement souffrent du chômage. Effectivement, parmi les nouveaux chômeurs, plus de dix mille d’entre eux ont moins de 25 ans.

Malgré tout, le ministère du Travail ne donne pas de pourcentage précis du nombre actuel de chômeurs dans le pays. Il juge que c’est le rôle de l’Institut National de la Statistique (INE). Ce sont les données de ce dernier qui feront référence.

Lors du troisième trimestre, le taux de chômage établi par l’INE était de 14,55%. Par conséquent, il reste au banc des plus mauvais élève européen, juste derrière la Grèce.

 

Publié le mardi 6 novembre 2018 à 17:33, modifications mardi 6 novembre 2018 à 15:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !