Société

Les personnes âgées sont les plus exposées aux accidents de la circulation

 La Prévention routière rapporte que les personnes âgées sont plus des victimes que des dangers de la circulation. Cette déclaration fait suite à un accident dans lequel un automobiliste de 92 ans a percuté une jeune femme. Cette dernière a dû être amputée.

La question qui se pose est la suivante : Faut-il laisser les seniors conduire sans jamais vérifier s’ils peuvent encore le faire en toute prudence ?

Les seniors devraient subir plus de contrôles

C’est le débat qu’a ouvert un dramatique accident survenu à Paris le samedi 27 octobre 2018. En effet, un automobiliste de 92 ans semble avoir fait un malaise au volant. A cause de cela, il a fauché au passage sept piétons. Trois d’entre eux ont été grièvement blessés. Mais, le plus grave, c’est qu’une jeune femme de 27 ans a perdu sa jambe. Très en colère, le père de la jeune fille réclame un contrôle plus strict des seniors au volant.

Il a déclaré sur RTL le mardi 30 octobre 2018 :

Ce n’est pas un combat contre les personnes âgées.

Il s’agit de « vérifier l’aptitude des personnes au volant ». Il ajoute qu’ « à partir d’un certain âge, il y a vraiment des contrôles, des visites médicales à faire qui me paraissent être nécessaires et obligatoires. »

Les personnes âgées : plus des victimes que des dangers

Selon la directrice de la Prévention routière, Anne Laveau, ce tragique accident ne fait la une que parce que le conducteur du véhicule est une personne âgée. Elle assure également que les seniors sont plus des victimes que des dangers de la route.

Elle souligne :

Les chiffres sont là. Les seniors ne sont pas plus responsables que les autres d’accidents. Ils sont plutôt davantage victimes puisqu’il y a 25% des décès en France qui sont des seniors. Alors qu’ils représentent 19% de la population. La plupart du temps, ils sont victimes en tant que piétons.

Elle conclut en disant :

Il ne faut absolument pas stigmatiser les seniors parce qu’ils savent gérer la baisse de leurs fonctions cognitives. Souvent, simplement, tout naturellement, ils cessent eux-mêmes de conduire.

Publié le jeudi 1 novembre 2018 à 13:23, modifications jeudi 1 novembre 2018 à 10:23

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !