Société

Les moustiques devraient proliférer jusqu’à Noël

A la faveur d’un mois de septembre, chaud et humide, les moustiques continuent de proliférer d’une manière inhabituelle pour la saison. Une situation qui pourrait durer jusqu’à Noël.

Ceux qui pensaient en avoir fini avec les moustiques avec l’arrivée de l’automne vont être déçus. En effet, comme l’indique Stéphane Robert, le créateur du site Vigilance moustiques, interrogé par Le Parisien dimanche 7 octobre, les moustiques prolifèrent encore en ce début du mois d’octobre. Et ce n’est pas terminé…

Une prolifération inhabituelle

On a enregistré ces derniers jours des cas de prolifération inhabituelle dans le Sud-Ouest. En région Rhône-Alpes et dans le Sud-Est.

A expliqué au quotidien Stéphane Robert. Or, si les températures ne chutent pas très vite, ces insectes nés tardivement pourraient continuer de sévir. Et ce, jusqu’au mois de décembre.

Il faut dire que les moustiques ont profité d’un cocktail favorable. Avec de grosses chaleurs, ponctuées d’épisodes de pluie, qui ont permis à de nouvelles générations de proliférer.

Ainsi, l’inhabituelle pérennité des moustiques est directement liée aux températures estivales des derniers mois. En effet, selon La Chaîne Météo, le mois de septembre en France s’est rapproché d’un mois d’août. Affichant une température moyenne nationale de 18,3°C (+ 1,3°C que la norme 1981 – 2011). Or, les conditions idéales pour que les larves de moustiques se développent sont des nuits douces (pas en dessous de 15°C) et les journées chaudes (autour de 23°C minimum). L’alternance en septembre d’un temps clément et de pluies remplissant les réservoirs naturels et artificiels a favorisé cette multiplication. Un pot de fleurs, une gouttière bouchée, un seau, une soucoupe, tout est bon à prendre pour ces insectes dont les larves prolifèrent dans l’eau. Dans ces conditions idéales, les femelles peuvent pondre 60 à 150 œufs. Donnant ensuite naissance à une nouvelle génération de moustiques toutes les deux semaines.

Ainsi, la carte diffusée par Vigilance moustiques est sans appel : 35 départements français sont en vigilance orange « Piqûres et prolifération inhabituelles de moustiques ». Tous les autres départements ont été placés en vigilance jaune « Conditions favorables à la multiplication de moustiques ».

Le moustique tigre progresse vers le Nord

Autre conséquence de la douceur des mois de septembre et d’octobre relevée par Le Parisien : les moustiques tigres progressent de plus en plus vers le nord du pays. En effet, alors qu’ils étaient jusqu’alors contenus dans le sud de la France, cette redoutable espèce s’adapte aux températures européennes ainsi qu’aux insecticides. Ils colonisent donc peu à peu des départements normalement trop froids pour eux. A l’image de l’Aisne, de Paris, du Bas-Rhin ou du Haut-Rhin.

Publié le mardi 9 octobre 2018 à 8:36, modifications mardi 9 octobre 2018 à 8:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !