Société

Les foulards rouges dénoncent les dérives “des blocages et des manifestations” des gilets jaunes

La riposte des gilets jaunes, les foulards rouges, appelle à une “marche républicaine des libertés” ce dimanche 27 janvier 2019. Mais quelles sont leurs revendications ?

Le 17 novembre 2018, le mouvement des gilets jaunes entamait pour la première fois ses blocages de routes et ronds-points. Chaque samedi, les gilets jaunes se rassemblent en masse pour exprimer leur mécontentement. Or, lors des rassemblements, de nombreux manifestants sont blessés des violences qui émaillent régulièrement les manifestations. Pour dire “stop aux blocages” et “stop aux violences” des gilets jaunes, un nouveau mouvement est né : Les foulards rouges. 

Une “marche républicaine des libertés” ce dimanche à Paris

Mais qui sont les foulards rouges ? Ces derniers se décrivent “ni pro-Macron, ni anti-gilets jaunes”. Leur revendication ? Dire “stop aux blocages” et “stop aux violences” des gilets jaunes.

Ce qu’on demande c’est qu’ils cessent leurs manifestations qui dégénèrent systématiquement chaque samedi.

Explique BFMTV Laurent Soulié à l’initiative de la “marche républicaine des libertés”. Ce dernier ajoute que le mouvement espère mobiliser “la majorité silencieuse qui reste terrée chez elle depuis dix samedis”.

Le ras-le-bol des foulards rouges, se concrétise petit à petit. En effet, ils ont décidé de rentrer en action et appellent à une “marche républicaine des libertés” ce dimanche, à Paris.

Toutefois, si cette initiative citoyenne assure que son appel dépasse toute considération politique, au sein de LaREM l’idée divise.

 

De son côté Olivia Grégoire, députée LaREM de Paris, soutient l’initiative.

Je pense aller à la manifestation de dimanche, au plan citoyen et personnel, sans écharpe, sans marquage, dans un bon état d’esprit. Pour soutenir et pour montrer qu’il y a des gens qui sont au côté du gouvernement

Tandis que Laurent Soulié, sympathisant assumé de LaREM, souligne :

La colère a été entendue, les revendications étaient légitimes mais nous dénonçons la forme, les violences systématiques, la haine contre les élus, les journalistes. Aujourd’hui, on n’est plus dans une contestation sociale.

Avec 35.000 membres sur leur page facebook, les foulards rouges comptent bien continuer à “dénoncer les dérives”.

J’invite toutes celles et tous ceux qui souhaitent le retour au calme et au dialogue, quelles que soient leurs opinions politiques, à rejoindre cette marche à Paris pour exiger la fin des violences, le retour à l’état de droit et la fin des blocages

Peut-on lire sur le réseau social.

Si près 10.000 personnes ont déclaré sur Facebook leur intention de participer à la marche près de place de la République, les organisateurs ne se sont fixé aucun “objectif” de mobilisation.

Publié le vendredi 25 janvier 2019 à 15:40, modifications vendredi 25 janvier 2019 à 15:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct