Société

Le dernier télégramme en France a été envoyé lundi

Le service géré par France Télécom puis Orange continuait son activité depuis près de 150 ans sur le territoire. Clairement la fin d’une époque.

Un service lancé en 1879

Vous ignoriez probablement qu’il était encore possible d’en envoyer en France. Depuis lundi 30 avril, ce n’est plus le cas. A 23h59, ce service qui existait depuis 1879 en France a fermé ses portes. 139 ans d’existence qui prennent fin pour une technologie qui peut sembler obsolète mais semblait encore être largement utilisée par un certain public.

Mais, il était sans doute largement temps de tourner la page comme le reconnaît Christophe NDI, salarié d’Orange qui a diffusé l’information sur Twitter. “C’est une page de l’histoire des Télécoms qui se tourne au profit de nouvelles technologies”. Il a envoyé le dernier télégramme français aux “Zagrums”, une communauté d’employés d’Orange dont il est le président.

Rattrapé par d’autres technologies

Au fil des années, le télégramme avait été dépassé par des technologies de plus en plus nombreuse. On trouve notamment les SMS, les mails, les services de messagerie ou encore Twitter et Facebook. Mais, selon les chiffres disponibles, de nombreux utilisateurs continuaient d’y avoir encore recours il y a une dizaine d’années. Ainsi, le Parisien explique qu’en 2005, 900.000 envois se faisaient encore chaque année. Mais sur le mois d’avril, on ne comptait plus que 1.400 messages envoyés.

Qui étaient ces derniers Mohicans ? Principalement des professionnels qui l’utilisaient pour des raisons juridiques. Pour envoyer un télégramme, il fallait passer via le 36 55. Le tarif était d’une quinzaine d’euros pour 50 mots. Il faudra désormais faire sans. Et si vous êtes nostalgique du mot, vous pouvez toujours vous rabattre sur l’application de messagerie cryptée Telegram. Même si elle est désormais interdite en Iran et en Russie, elle conserve encore de nombreux utilisateurs autour du monde. Et cela vous donnera peut-être l’impression de revenir 150 ans dans le passé pour quelques instants…

 

 

 

Publié le jeudi 3 mai 2018 à 15:56, modifications jeudi 3 mai 2018 à 12:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !